Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site"

Un McDo offre 50 dollars à tout candidat en entretien d'embauche

Gagner une prime pour simplement se présenter à un entretien d'embauche, c'est l'offre insolite d'un McDo américain pour inciter les candidats à venir y postuler.
Un McDo offre 50 dollars à tout candidat en entretien d'embauchePhoto : Thomas Hawk

Être payé pour venir en entretien d'embauche, c'est surréaliste, mais c'est pourtant bien ce que propose Black Casper aux personnes qui viendraient postuler dans son restaurant. Propriétaire de plusieurs McDonald's dans la ville de Tampa, en Floride, il a toutes les peines du monde à trouver des salariés.

Le malheureux franchisé appelle cela "la tempête parfaite". D'un côté, la réouverture des commerces et des restaurants aux États-Unis a tiré la demande en main-d'œuvre vers le haut. Les McDonald's, comme tout l'ensemble des enseignes de fast-food d'ailleurs, enregistrent même une forte augmentation de leurs fréquentations, un peu comme si le confinement avait exacerbé les appétits. De l'autre, les différentes aides américaines mises en place pour soutenir ceux ayant perdu leur emploi durant la pandémie de Covid ont fait en sorte qu'il est maintenant plus intéressant d'être au chômage que d'avoir un travail. Une personne sans emploi peut ainsi toucher 1.000 dollars par semaine (880 euros environ) rien qu'avec l'aide anti-covid fédérale additionnée à l'allocation chômage. C'est deux fois plus qu'un travail à temps plein dans la restauration ! Résultat logique, plus personne ne répond aux offres d'emploi des restaurants.

"Gagnez 50 dollars pour un entretien", peut-on donc lire sur le panneau géant devant le McDo de Black Casper. Une idée de la dernière chance soufflée par son directeur de restaurant et l'un des superviseurs après qu'il leur a dit de "faire tout ce qu'il faut pour embaucher des travailleurs". Étonnamment pourtant, ces 50 dollars (soit 44 euros) ne semblent pas être assez, puisque peu de personnes ont candidaté en voyant l'annonce. Heureusement, d'autres méthodes, toutes aussi avant-gardistes les unes que les autres, fonctionnent : système de parrainage, bonus à l'embauche, ou encore la possibilité de se porter candidat par SMS.

Malgré tout, les restaurants de Black Casper sont toujours en sous-effectif. Contraint, ici, de fermer le drive, là, de carrément avancer l'heure de fermeture de la salle de restaurant, le gérant désespère. Si la situation ne s'arrange pas, il songe désormais à augmenter le salaire horaire de 1 dollar en le faisant passer à 13 dollars (11,49 euros) pour attirer les candidats. Ce sera alors 4 dollars au-dessus du taux horaire minimum de la Floride.

Publié le 08/12/2021
Recevoir la newsletter

Autour du même sujet

A lire ailleurs