Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site"

Burger King va tester les emballages de burger consignés

Pour limiter sa production de déchets, Burger King annonce vouloir tester un tout nouveau type de contenant dans quelques-uns de ses restaurants : des emballages réutilisables, fonctionnant sur le principe de la consigne.
Burger King va tester les emballages de burger consignésPhoto : Nick Perrone

On n'y pense pas trop, mais la quantité de déchets générée par les grandes enseignes de fast-food est tout simplement colossale. Rien qu'en France par exemple, le secteur produit plus de 240 000 tonnes d'ordures et de détritus par an, détritus qui, en plus, ne sont pas forcément triés. Pour leur défense, il faut tout de même reconnaître que les enseignes ne sont pas totalement insensibles à la question écologique, à l'instar de la chaîne Burger King qui souhaite investir un peu plus dans son éco-responsabilité. Son idée ? Réduire les déchets d'emballage en consignant ses boîtes de burger.

Dans la pratique, c'est assez simple : au moment de leurs commandes, les clients choisissent de participer au programme en acceptant d'avoir leurs hamburgers et boissons servis dans des emballages réutilisables. Ce faisant, ils devront aussi s'acquitter d'une consigne pour chaque contenant. Ensuite, la prochaine fois qu'ils viendront commander chez Burger King, il leur suffira de rapporter les emballages consignés pour être servis avec d'autres contenants propres et également réutilisables. Les contenants rapportés, eux, seront récupérés pour être nettoyés, contrôlés puis réutilisés, et ce faisant, aucun déchet ne sera généré puisque les emballages auront tout simplement été échangés. A tout moment enfin, il est possible de sortir du programme en rendant les emballages sans commander, auquel cas la consigne sera remboursée.

Pour mener à bien cette nouvelle expérimentation, Burger King s'est rapproché de TerraCycle, une société de recyclage assez particulière qui s'est spécialisée dans le traitement des déchets difficilement recyclables. Elle est à l'origine de Loop, un service qui livre à domicile des produits du quotidien ré-emballés dans des récipients réutilisables et durables. Dans l'absolu, c'est donc en réalité Loop qui se chargera de la remise en condition des contenants sales de Burger King puisque ces derniers seront en fait intégrés à son circuit de traitement d'emballages.

Les premiers tests doivent débuter en 2021 dans une poignée de villes, notamment Portland, Oregon, New-York ou encore Tokyo. La seule vraie inconnue maintenant reste de savoir à combien s'élèvera la consigne demandée par le fast-food.

Publié le 02/12/2020
Recevoir la newsletter

Autour du même sujet

A lire ailleurs

Vos commentaires

Soyez le premier à laisser un avis !