Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site"

Les burgers végétariens ont bien failli disparaître d’Europe

Devant la très large variété d'appellations engendrée par le succès commercial de la fausse viande, un eurodéputé propose d'encadrer plus sévèrement l'emploi des termes utilisables pour désigner ce substitut.
Les burgers végétariens ont bien failli disparaître d’EuropePhoto : Anush Gorak

S'il y a bien une tendance qui a chamboulé le monde des fast-foods durant l'année 2020, ce ne peut être que la montée des substituts de viande dont la popularité a provoqué leur adoption par quasiment toutes les enseignes. Moins nocives à produire pour la planète que ne l'est la vraie viande, ces alternatives utilisent le plus souvent de savants mélanges à base de végétaux pour imiter les caractéristiques d'un bon steak. Elles se rapprochent ainsi non seulement de son goût, mais aussi de sa texture ou encore de son odeur.

Ce mimétisme a aussi poussé les professionnels du secteur à qualifier leurs produits de "steaks végétaux" ou encore de "saucisses végétariennes". Des appellations trompeuses selon l'eurodéputé français Eric Andrieu qui, pour y remédier, a fait une proposition d'amendement au Parlement Européen. Son idée ? Interdire purement et simplement l'utilisation de certains mots quand le produit ne contient clairement aucun élément carné.

Parmi la liste des termes qu'il souhaiterait bannir, on trouve "steak", "escalope", "saucisse", mais aussi, étrangement, "hamburger" et "burger". Selon cette proposition, le Rebel Whopper de Burger King, le Big Mac vegan de McDo ou encore le Beyond Meat Cheddar and Egg de Starbucks ne seraient donc plus que de vulgaires sandwiches à "galette sans viande" ou pire, à "disque frit". On vous laisse imaginer le blocage au moment de commander au comptoir.

Mis au vote le 23 octobre 2020, l'amendement a été rejeté, par contre son équivalent pour les substituts de produits à base de lait a bien été légiféré par les parlementaires européens. En conséquence, il est désormais interdit d'affubler tout produit sans lait animal des termes "crème", "fromage" et "yaourt", ou même de leur attribuer toute comparaison avec des composants normalement lactés, et ce même dans des produits non alimentaires.

Les burgers à la fausse viande comme l'Impossible Burger l'ont donc échappé belle, mais peut-être pas pour longtemps. Depuis le 27 mai 2020 en effet, la France interdit déjà d'appeler "escalope", "saucisse" et "steak" tout produit exempt de viande.

Publié le 09/12/2020
Recevoir la newsletter

Autour du même sujet

A lire ailleurs

Vos commentaires

Soyez le premier à laisser un avis !