Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site"

Un fast-food mortel

Un fast-food mortelPhoto : Virginie Pont

Il vient de s'ouvrir dans la banlieue sud de Beyrouth, bastion du Hezbollah. Son cuisinier porte un casque militaire, les plats sont baptisés "Magnum" ou "AK-47", et des obus décorent les lieux. Bienvenue au "Buns and Guns" ("Pains et Armes"), Ce restaurant à thème militaire profite du succès du mouvement chiite auprès des habitants du quartier. Dès l'entrée, le slogan met dans l'ambiance : «  un sandwich peut vous tuer », faisant en réalité référence aux portions.

Installé dans un quartier lourdement bombardé lors de la guerre en 2006, le resto est décoré comme un avant-poste militaire, avec sacs de sable, filets de camouflage, obus de mortier et munitions. Dans une ambiance sonore de rafales d'armes automatiques, les employés, en uniformes militaires, servent des plats aux noms évocateurs, comme le "lance-grenades", un sandwich au poulet grillé, ou encore l'AK-47 (le célèbre fusil d'assaut Kalachnikov), à la viande de bœuf servi dans une baguette. Autres curiosités : la salade « camouflage », le « menu terroriste », ou encore les « balles, calibre 50 », en réalité de simples frites.

Un mauvais goût pour les uns, un concept amusant pour les autres. Quoi qu'il en soit, les recettes séduisent et les clients se font chaque jour plus nombreux. L'un des propriétaires de l'établissement avoue même avoir été « aidé pour la promotion du restaurant » lors des dernières violences au Liban. Avant de préciser que "Buns and Guns" est une entreprise commerciale qui n'a rien à voir avec la politique. Les jeunes restaurateurs disent même chercher à « éveiller les consciences sur le danger des armes » dans un Liban à l'histoire pour le moins sanglante.

Publié le 16/07/2008
Recevoir la newsletter

Ça peut aussi vous intéresser...

Vos commentaires

Soyez le premier à laisser un avis !