L'histoire du hot-dog

LPhoto : 123RF

Plus encore que le hamburger, le hot-dog est le sandwich populaire typique des États-Unis, avec plus de 20 milliards d'unités consommées chaque année aux USA. Pourtant, tout a commencé avant même que l'Amérique soit découverte...

La saucisse à travers les âges

Le terme "saucisse" proviendrait du latin salsus (sel), en référence aux morceaux de viandes tranchés et salés pour la conservation. 1500 ans avant JC, les Babyloniens et les Chinois mangeaient déjà des saucisses. Homère en fait même mention dans "L’Odyssée".

Au Moyen Âge, la saucisse se développe partout dans le monde : les pays les plus chauds (Italie, Espagne, sud de la France...), produisent des saucisses sèches (pour des raisons de conservation) alors que les pays du nord (Allemagne, Autriche, Danemark...) se spécialisent dans la saucisse fraîche à cuire.

Parmi ces saucisses, celle de Francfort va connaître un grand destin. Fabriquée à base de chair de bœuf et de porc (tirée des muscles) auxquelles on ajoute des épices (ail, coriandre, moutarde, muscade, poivre, sel...), elle est ensuite fumée et cuite. L'immigration des Allemands à la fin du XIXe siècle a certainement répandu cette saucisse dans toute l'Amérique.

Naissance d'un petit sandwich mythique

La légende dit qu'un vendeur de saucisses new-yorkais, qui avait l’habitude de servir les saucisses chaudes en donnant à ses clients une paire de gants en plastique pour éviter qu’ils ne se brûlent, manqua un jour de gants et demanda à un boulanger de lui fabriquer rapidement des petits pains blancs sur lesquels il déposa la saucisse. Une autre version relate qu'en 1904, lors d'une foire organisée en Louisiane, un exposant Bavarois, Anton Feuchtwanger, aidé de son beau-frère boulanger, présenta les saucisses chaudes dans un morceau de pain, pour les transporter d'un bout à l'autre de l'exposition, sans se brûler.

Ce qui est certain, c'est qu'en 1871 déjà, un boucher d’origine allemande, Charles Feltman, servait des saucisses dans du pain, dans son kiosque de Coney Island, petite station balnéaire de New-York.

Du chien chaud au hot-dog

Quant au terme "hot-dog", il viendrait d'une suite de déformations. Tout commencerait à cause du chien apporté également par les immigrants allemands : le teckel. Cet animal, souvent comparé à une saucisse, aurait donné son nom à la saucisse vendue dans la rue, pour railler l'origine douteuse de la viande.

De fait, vers 1890, les stands ambulants étaient appelés "dogs carts". Il est facile d'imaginer les vendeurs de cette "saucisse de chien" en train de proposer leur sandwich chaud en clamant "Hot dogs ! Hot dogs !".



Le hot-dog, un sandwich du monde

Aujourd'hui, le hot-dog a (re)fait le tour du monde. Servi avec de la moutarde, il se décline aussi à la mayonnaise, au ketchup, à la sauce chili, avec des oignons, de la choucroute, du fromage, dans du pain blanc ou de la baguette... Les recettes de hot-dogs sont déclinables à l'infini.

Au Québec, on l'appelle chienchaud, les Espagnols le nomment Perro Caliente, tandis que les Chinois lui préfèrent le doux nom de Re Gou. Les plus chics le désignent sous le nom de Saucisse viennoise alors que quelques Québécois parlent du hot-dog par le terme Roteux.

Le hot-dog a donné naissance au Completo, un petit sandwich chilien garni d'avocat et de tomates concassées, mais aussi à la Guédille, une création canadienne remplaçant la saucisse par des salades. Au Texas, on fait frire la saucisse dans une pâte à beignet à base de maïs avant de la planter sur un bâton : on appelle ça le Pogo.

Notez que chaque année a lieu le Championnat International de Hot-Dogs, dans l'un des plus vieux restaurants de Coney Island, "Nathan's". Le vainqueur, un japonais de 66 kilos, en a mangé 53 en 12 minutes. Qui dit mieux ?

Photo : Jeff Weston

Publié le 30/09/2008 - Mis à jour le 17/11/2014

Commentaires des internautes

  • Trop bon ! (par Lola, le 13/03/2014)

    Trop top le hot dog je kife ! Surtout en panini. Mmm j'en ai l'eau à la bouche !


Vous aussi, donnez votre avis !