Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site"

Pénurie de milk-shakes dans les McDo de Grande-Bretagne

Tous les restaurants McDo du Royaume-Uni font actuellement face à une pénurie de milk-shakes. En cause, une chaîne d'approvisionnement grevée par un étonnant manque de main d'œuvre.
Pénurie de milk-shakes dans les McDo de Grande-Bretagne

Difficile de rater cette drôle d'affichette en entrant dans un McDo outre-Manche. "Nous sommes actuellement en pénurie de certains produits", peut-on y lire, suivi des mots d'excuses d'usage en pareille situation. En cause, la disparition pure et simple des milk-shakes de la carte, une pénurie qui aurait pu être anecdotique si ce n'est qu'elle touche tous les 1250 points de vente de la franchise McDonald's dans tout le Royaume-Uni, depuis l'Écosse jusqu'à l'Angleterre en passant par le Pays-de-Galles.

Le plus insolite dans l'histoire, c'est qu'à l'origine de cette disparition se trouve non pas un fournisseur indélicat ni même une soudaine augmentation de la demande qui aurait pris McDo de court. Non, la raison de cette pénurie de milk-shakes est tout autre : un manque national de main d'œuvre dans un métier-clé, à savoir les chauffeurs poids lourds !

On n'y pense pas, mais les routiers sont en effet un chaînon incontournable dans la chaîne d'approvisionnement, car sans eux, les camions ne bougent tout simplement pas. Or, en août 2021, la Road Haulage Association, l'association professionnelle du transport routier britannique, a déterminé qu'il manquait déjà plus de 100.000 conducteurs à la logistique du pays pour fonctionner normalement.

La raison de cette pénurie de chauffeurs est double. Tout d'abord, il y a le Covid-19 qui a empêché plus de 30.000 examens de conduite d'avoir lieu, l'équivalent de toute une année blanche. Ensuite, il y a eu le Brexit qui a forcé environ 25.000 chauffeurs poids-lourds à quitter le pays pour rentrer chez eux. Résultat, un déficit en main d'œuvre qui met à mal aujourd'hui toute la chaîne logistique britannique, ainsi que les milliers d'entreprises qui en dépendent. Chez McDonald's, cela s'est traduit par un choix drastique : privilégier les produits phares (comprendre, les Big Mac) au détriment des autres, d'où l'adieu fait aux milk-shakes ainsi qu'aux autres boissons en bouteille, également introuvables dans les McDo.

Pour l'instant, aucune solution concrète n'a encore été trouvée par le gouvernement britannique pour pallier la pénurie de chauffeurs et malheureusement, McDonald's UK ne compte vraiment pas ramener la boisson lactée dans ses menus tant que la situation ne sera pas revenue à la normale.

Publié le 09/09/2021
Recevoir la newsletter

Autour du même sujet

A lire ailleurs