Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site"

Brexit : veuillez laisser votre sandwich à la frontière

Le Brexit a été validé, acté et rentre désormais en vigueur. Conséquence imprévue de ce divorce, les sandwichs britanniques doivent maintenant rester à la frontière !
Brexit : veuillez laisser votre sandwich à la frontière

L'histoire se passe aux Pays-Bas, près de Rotterdam, dans le port de Hoek Van Holland. Un ferry en provenance de Harwich, en Angleterre, se présente à un embarcadère et les douanes néerlandaises commencent à contrôler les véhicules qui en sortent. Jusqu'ici, rien d'anormal. Un véhicule est arrêté, le conducteur en sort confiant et se voit confisquer un sac plein de sandwichs au jambon qui s'avèrent être… de la contrebande.

Depuis le 1er janvier 2021 en effet, suite à la sortie effective du Royaume-Uni de l'Union Européenne, il est désormais interdit aux Britanniques d'apporter des produits d'origine animale (lait, fromage, viande, etc.) sur le sol européen et ce même pour une consommation personnelle. Il ne s'agit évidemment pas d'une discrimination visant spécifiquement les citoyens britanniques, mais de l'application d'une règle générale visant à éviter la propagation de maladies animales dans l'UE. Comme le Royaume-Uni n'en fait plus partie, ces ressortissants tombent donc sous le coup des mêmes réglementations que les autres pays se trouvant hors UE.

Le plus cocasse, c'est que non seulement le gouvernement britannique avait prévenu ses citoyens de cette nouvelle règle, mais qu'en plus, il avait pris l'exemple des sandwichs pour le faire. C'est ainsi qu'on peut lire dans le guide du département de l'Environnement, de l'Alimentation et des Affaires rurales britannique : "À partir du 1er janvier 2021, vous ne pourrez plus importer de POAO (produits d'origine animale), notamment ceux contenant de la viande ou des produits laitiers (par exemple, un sandwich au jambon et au fromage), dans l'UE".

Mis au courant de cette nouvelle mesure, le conducteur demande sans trop de conviction : "Puis-je enlever la viande et garder le pain ?". "Non", lui répond un douanier, "tout sera confisqué", déclenchant avec sa réponse un rire incrédule du côté du contrôlé. Comme pour enfoncer le clou, il ajoute, "Bienvenu au Brexit, monsieur. Je suis désolé".

Les douanes néerlandaises l'assurent, loin d'elles l'idée de faire de l'excès de zèle. "Nous appliquons simplement la réglementation", assure leur porte-parole, M. Bob van 't Klooster. Reste qu'en plus des sandwichs, elles ont aussi confisqué des paquets de céréales et de simples oranges. Après cet "incident", la question est maintenant de savoir si les autres pays d'Europe feront preuve ou non d'un enthousiasme aussi diligent à l'application des nouvelles règles issues du Brexit.

Publié le 19/01/2021
Recevoir la newsletter

Autour du même sujet

A lire ailleurs