Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site"

La livraison de votre Big Mac, c'est pour bientôt !

Publié le 08/11/2017

La chaîne McDonald's va très bientôt proposer ses menus à la livraison en France grâce à un partenariat exclusif avec Foodora, une start-up spécialisée dans la livraison de repas.

Foodora est une société allemande créée en 2014. Nommée Volo à ses débuts, elle change de nom en 2015, année de son rachat par Rocket Internet (Zalando, Jumia, Citydeal aujourd'hui racheté par Groupon qui lui-même était passé entre les mains de Rocket Internet). La start-up a ensuite plusieurs fois changé de mains jusqu'à finir dans l'escarcelle de Delivery Hero, une grosse pointure de la livraison de repas à domicile qui a levé un milliard d'euros à son entrée en bourse en juin 2017. Avec de tels moyens et en 3 ans d'existence, Foodora a pu s'installer dans une dizaine de pays et travailler avec 9 000 restaurants (chiffres 2016). C'est sur cette expertise que McDo compte s'appuyer afin de proposer à ses clients la livraison de ses menus.

L'accord signé entre Foodora France et le géant du fast-food ne concerne pour le moment que la ville de Strasbourg. Dans un premier temps, Foodora se concentrera sur un seul point de vente, ne livrant que dans un rayon de 800 mètres, puis augmentera ce rayon jusqu'à livrer dans toute la ville. McDo, quant à lui, aura à intégrer les méthodes du livreur en utilisant des tablettes en cuisine pour les commandes et les factures. Une fois rodé, le partenariat se déploiera sur d'autres villes françaises avec Nice, Rennes, Marseille, Rouen et Grenoble en ligne de mire pour fin 2017. Pour Paris, ce sera pour 2018.

Coté sous, il faudra compter 5,50 euros en plus sur la note pour une livraison en 30 minutes. En tout cas, c'est ce que Foodora facturera aux clients McDo, parce qu’en sus, l’enseigne devra lui verser un pourcentage non précisé sur le prix du repas. Normalement, la rémunération de la start-up se compose d'une commission de 30% sur le prix de vente et de 2,50 euros payés par le client final. Mais comme la chaîne a négocié la commission à la baisse, c'est le client qui trinque en payant plus à Foodora. Reste à savoir si le coût final restera attractif pour le consommateur.

Recevoir la newsletter

Autour du même sujet

Vos commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire !