Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site"

L'invention du sandwich, par Woody Allen

Le célèbre humoriste américain a sa vision précise de la création du sandwich au 18ème siècle. Il nous livre ici les détails de cette invention qui allait changer le monde.
L

Et Woody Allen semble s'y connaître en la matière. Il a d'ailleurs révélé : "Je ne crois pas à la vie après la vie, mais j’emporterai tout de même un sandwich."

1718 : Naissance du comte de Sandwich, de parents aristocrates.

1725 - 1735 : Il va à l'école... il entre en contact pour la première fois avec de la viande froide et manifeste un intérêt pour des tranches fines de rosbif et de jambon.

1736 : Il entre à l'université de Cambridge, sur ordre de ses parents, pour y poursuivre des études de rhétorique et de métaphysique, mais montre peu d'enthousiasme pour ces matières. En révolte constante contre tout académisme, il est accusé de voler des morceaux de pain et de se livrer sur eux à des expériences contre nature. Convaincu d'hérésie, il est expulsé.

1738 : Il rencontre Nell Smallbore, la fille d'un maraîcher, et il l'épouse. C'est elle qui lui enseignera tout ce qui concerne la laitue.

1741 : Vivant à la campagne sur un petit héritage, il travaille jour et nuit, économisant souvent sur les repas pour acheter de la nourriture. Sa première œuvre achevée -une tranche de pain, une tranche par-dessus, et une tranche de dinde couronnant le tout - échoue lamentablement.

1750 : Au printemps, il expose et démontre trois tranches de jambon consécutives empilées l'une sur l'autre. Il est convoqué par Voltaire.

1758 : L'approbation grandissante des cercles éclairés lui vaut une commande de la reine pour préparer quelque chose de spécial "à l'occasion d'un goûter avec l'ambassadeur d'Espagne". Il travaille jour et nuit, déchirant des centaines d'esquisses, mais finalement - à quatre heures dix sept du matin, le 27 avril 1758 - il crée un prototype consistant en plusieurs morceaux de jambon enfermés, au dessus et en dessous, dans deux tranches de pain de mie. Dans un éclair d'inspiration, il garnit le tout de moutarde.

1769 : Vivant dans une propriété campagnarde, il reçoit la visite des plus grands esprits du siècle: Haydn, Kant, Rousseau et Benjamin Franklin séjournent chez lui, les uns appréciant ses remarquables créations à table, les autres en emportant pour la route.

1778 : Bien que vieilli physiquement, il s'évertue à découvrir de nouvelles formules et écrit dans son journal: "je travaille longtemps dans les nuits glaciales, et maintenant je fais tout griller dans l'espoir de me réchauffer un peu." Cette même année, son sandwich au rosbif chaud déclenche un véritable scandale par sa sincérité.

1792 : Il est frappé d'un genou varum qu'il néglige de soigner à temps, et expire dans son sommeil. Il est inhumé à l'abbaye de Westminster, et des milliers de fidèles portent son deuil. A ses obsèques, le grand poète allemand Höderlin fait la somme de son œuvre avec un respect non déguisé: "Il libéra l'humanité du déjeuner chaud. Nous lui devons beaucoup."

Mis à jour le 13/10/2018
Recevoir la newsletter

Autour du même sujet...

Vos commentaires

Soyez le premier à laisser un avis !