Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site"

Pink sauce : quelle est cette étrange recette qui agite les Tiktokeurs ?

L'apparition d'une sauce rose bonbon a attisé la curiosité sur TikTok... avant de susciter inquiétudes et critiques. On revient sur la tendance Pink Sauce !
Pink sauce : quelle est cette étrange recette qui agite les Tiktokeurs ?

L'histoire mouvementée de la Pink Sauce (ou sauce rose) a débuté le 20 juin 2022, quand l'influenceuse Veronica Shaw publie sur le réseau social TikTok une vidéo d'elle en train de déguster des nuggets recouverts d'une intrigante sauce rose bonbon. Les internautes, curieux, sont nombreux à regarder cette première vidéo, qui atteint rapidement le million de visionnages.

Celle qui se fait appeler Chef.pii sur le réseau social et qui se présente comme une véritable artiste, « passionnée par la cuisine depuis ses 8 ans », explique avoir voulu créer une sauce qui reflète sa personnalité. Elle enchaîne alors les vidéos culinaires et fait tester sa Pink Sauce à diverses personnes, apparemment séduites par la mixture que les Tiktokeurs se plaisent à désigner "Barbie Sauce". En juillet, la Pink Sauce est mise en vente, au tarif de 20 dollars (environ 20 euros) pour une bouteille de 444 grammes… et les critiques commencent.

Sur le site officiel, la composition mentionne uniquement du fruit du dragon. Toutefois, les acheteurs notent que l'étiquette du produit fait état d'autres ingrédients, notamment du miel, de l'ail, du sel, de l'huile de tournesol, du vinaigre (mal orthographié, ce qui est moqué), du jus de citron, de l'acide citrique et surtout du lait. Mais il n'y a pas de conservateurs et nulle part, il n'est préconisé de conserver la sauce au frais, ce qui est pourtant essentiel pour éviter la prolifération des bactéries. Face à cette première salve de retours négatifs, Veronica fera ajouter la mention "Mettre au frais" quelques semaines plus tard, sans que cela apaise les inquiétudes.

Hormis les fautes de frappe sur l'étiquette - qui témoignent d'un certain manque de sérieux - et les soucis à la réception (bouteille à moitié vide, couleur rose terne au lieu de rose fluo, etc.), deux autres éléments sont pointés du doigt : la couleur rose est certainement due à un composant chimique qui n'est présenté nulle part, car le fruit du dragon ne peut évidemment pas produire une telle teinte, mais surtout, la Pink Sauce n'a reçu aucune autorisation de vente de la part de la FDA (Food and Drug Administration) qui régule la vente de biens alimentaires et de médicaments aux États-Unis.

Étonnée, la jeune femme a répondu que « sa sauce n'était pas un médicament », ce qui prouve qu'elle ne connaît pas les règles applicables au secteur alimentaire dans son pays. Si cela peut déjà être considéré comme un problème, les plaintes concernant des troubles digestifs, des maux de ventre et même une hospitalisation suite à la consommation de cette Pink Sauce – probablement due à une intoxication alimentaire – rappelle qu'il faut rester vigilant face à ces promotions de produits non-encadrés sur les réseaux sociaux. À l'heure actuelle, cette sauce rose fluo est toujours en vente !

À noter qu'il ne faut pas confondre cette sauce avec une autre recette souvent baptisée "sauce rose" dans certains restaurants et qui accompagne de l'avocat et des crevettes. Dans ce cas, il s'agit ni plus ni moins d'une sauce cocktail, à base de mayonnaise et de ketchup.

Publié le 06/09/2022
Recevoir la newsletter

Autour du même sujet

A lire ailleurs