Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site"

Le chef étoilé Yannick Alléno se lance dans le burger de luxe

Le chef multi-étoilé Yannick Alléno a créé un hamburger de luxe, disponible en version classique ou végétarienne. Qu'est-ce qui caractérise ce sandwich haut de gamme ?
Le chef étoilé Yannick Alléno se lance dans le burger de luxePhoto : allenotheque.fr

Yannick Alléno n'est pas un novice en cuisine, c'est peu dire, avec ses 3 étoiles Michelin et son titre de cuisinier de l'année en 2014. Alors qu'on l'attendrait plutôt sur le terrain de la grande cuisine française, le chef s'est mis à la préparation de hamburgers. Depuis mai 2021, il a transformé "L'Allénothèque", son bistrot parisien - à la fois cave-à-vin et galerie d'art - en un établissement baptisé "Burger Père et Fils".

Accompagné de son fils Antoine, 24 ans, le chef propose un hamburger de luxe, décliné en seulement deux versions au départ. La première (l'Arsène), pour les carnivores, se compose d'une viande normande de bœuf maturée pendant 45 jours, cuite à la façon maître d'hôtel (avec sel, poivre, persil, beurre, citron), qui est déglacée au cognac et légèrement crémée pour offrir une sauce onctueuse. Elle est couverte d'une feuille de salade, puis placée entre deux petits pains frits dont le chef conserve le secret. Dans la version végétarienne (le Lupin), la viande est remplacée par un boudin de riz noir, avec semoule et betterave.

S'il est possible de déguster ce burger de luxe seul (pour 15 euros seulement, loin des 5 000 euros demandés aux Pays-Bas pour un burger caviar/truffes blanches), il serait dommage de se priver de l'accompagnement proposé avec le menu (à 19 euros). Il s'agit de pommes de terre "coin de rue", fumées et parsemées de paprika, de thym et de romarin, pour un résultat parfumé et croustillant qui se combine à merveille avec le burger. Vous pourrez les tremper dans une sauce au choix, soit la classique barbecue soit la mayonnaise à la livèche (qu'on appelle également cèleri perpétuel).

Face au succès de sa formule, Yannick Alléno a depuis décidé d'étoffer sa carte, en proposant notamment des salades, et deux nouveaux burgers : l'Empereur, aux influences chinoises avec sauce soja et gingembre, et le Ji-Panko, avec son poulet pané, sa sauce à Okonomiyaki et une mayonnaise au Wasabi, inspiré de la gastronomie japonaise. De quoi séduire un grand nombre de gourmets ! Pour conclure cette dégustation, les plus gourmands pourront opter pour des cookies chocolat, fruits secs, crème fouettée au caramel et fleur de sel, ou pour le baba au rhum imbibé à la vanille et aux agrumes.

Il y a encore bien des idées reçues sur les sandwichs et les burgers, bien souvent associés à la malbouffe. Pourtant, quand un chef étoilé comme Yannick Alléno décide de revisiter ce classique de la street-food, on comprend vite que la simplicité d'un plat ne signifie en rien qu'il sera sans saveur.

>> A LIRE AUSSI : Les grands chefs parisiens livrent leur recette de hamburger

Publié le 22/11/2021
Recevoir la newsletter

Autour du même sujet

A lire ailleurs