Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site"

Insolite : ils tentent de faire entrer du KFC en contrebande

Deux hommes, qualifiés par la police néo-zélandaise de "gang", ont été arrêtés au porte de la ville d'Auckland. Leur crime : avoir tenté d'y faire entrer illégalement du KFC.
Insolite : ils tentent de faire entrer du KFC en contrebandePhoto : Alpha

Septembre 2021, tous les pays du monde ne sont pas sur le même pied d'égalité face au Covid. Alors qu'en Europe, on se prépare à lâcher du lest à grands coups de pass sanitaire, en Océanie, on en est encore à reconfiner pour faire face à une nouvelle flambée du virus. C'est le cas d'Auckland, la ville la plus peuplée de la Nouvelle-Zélande, qui a vu le nombre de cas positifs soudainement accéléré fin août. Un confinement de niveau 4 y a alors été décrété, comprendre un confinement si strict que même les livraisons de nourriture et les retraits en magasin sont interdits. Dans de telles conditions, entre la nostalgie des sorties et le désœuvrement, les fast-foods sont vite devenus des produits hautement désirables et ça, deux hommes l'ont semble-t-il très bien compris.

Ils ont été remarqués par une voiture de patrouille à un point de contrôle, alors qu'ils circulaient à bord d'un véhicule sur un chemin de traverse. Dès qu'ils ont réalisé qu'il s'agissait d'un checkpoint de la police, ils ont fait demi-tour avant d'accélérer, très vraisemblablement pour prendre la fuite. Une fouille de leur véhicule a alors permis de mettre la main sur un important stock de contrebande comprenant au moins 10 pots de salade de choux, 3 seaux de poulet KFC ainsi qu'une grande quantité de frites. Et comme pour témoigner de la rentabilité du business qu'ils se sont trouvés, les policiers ont également découvert plus de 100.000 dollars néo-zélandais dans leur voiture (soit 59.700 euros).

Manque de chance pour nos contrebandiers, la police néo-zélandaise ne plaisante vraiment pas avec le respect des règles de confinement. La semaine d'avant leur arrestation par exemple, un jeune homme de 20 ans avait déjà été condamné pour avoir quitté Auckland à la recherche de fast-food. Il avait alors documenté son périple sur TikTok.

Les deux hommes, que la police n'a pas hésité à qualifier de "gang", risquent une amende de 8.400 dollars néo-zélandais (5.000 euros environ) pouvant être assortie d'une peine de 6 mois de prison. Le comble est qu'ils ont été appréhendés à la veille du passage au confinement de niveau 3 qui (re)permet la livraison à domicile.

Publié le 05/10/2021
Recevoir la newsletter

Autour du même sujet

A lire ailleurs