Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site"

Crise de la laitue : KFC la remplace par du chou dans ses burgers

Le chou et la salade sont deux aliments très différents. Pourtant, KFC a remplacé la laitue par du chou en Australie et créé, sans le vouloir, une polémique nationale.
Crise de la laitue : KFC la remplace par du chou dans ses burgers

L'Australie fait face à une flambée des prix depuis quelques mois, conséquence d'inondations qui ravagent les récoltes dans le nord-est du pays et de la crise économique mondiale, engendrant une hausse du tarif du carburant. L'inflation en Australie est de 5,1 % et les légumes ont augmenté en moyenne de 12 %. Mais un aliment est frappé de plein fouet par ces augmentations : la laitue.

En temps normal, cette salade coûte environ 2 dollars (1,90 euro) mais elle est vendue plus de 8 dollars (7,60 euros) à Sydney ou à Melbourne. En réaction à cette hausse, l'enseigne KFC a pris une décision qui fait réagir : couper la salade présente dans ses sandwichs avec du chou, bien moins onéreux.

Anthony Albanese, le Premier ministre australien, s'est emparé de l'affaire, évoquant « une décision folle » et affirmant, sur le ton de la plaisanterie, que « le chou, ce n'est pas la même chose que de la laitue, ce n'est tout simplement pas correct. Mon fils adore KFC, il va être dévasté ! »Plus sérieusement, il a décidé de porter ce cas au Conseil des ministres et parlant d'un « chou gate » (cabbage gate en anglais).

De son côté, KFC campe sur ses positions, mais rappelle que si le client en fait la demande lors de sa commande, les sandwichs seront préparés uniquement avec de la salade. À voir si les habitués de la chaîne de fast-food pardonneront cet écart, car ils sont très nombreux à exprimer leur mécontentement sur les réseaux sociaux, avec un #cabbagegate devenu très populaire en quelques heures, après la déclaration du Premier ministre.

Si ce "chou gate" peut prêter à sourire, elle reflète bien les difficultés que connaissent les habitants du pays, dont certains doivent trouver comment économiser au quotidien sur leurs courses ou se priver d'activités payantes pour pouvoir boucler leurs fins de mois.

En France, avec une inflation d'environ 5 % et le prix des carburants qui atteint des sommets, engendrant des coûts supplémentaires pour tous les intermédiaires, les salades (et la plupart des fruits et légumes) sont également concernées. Mais pour l'instant, aucune enseigne de fast-food n'a fait part de sa volonté de modifier ses recettes. Les amateurs de laitue dans leurs burgers et sandwichs peuvent donc pousser un ouf de soulagement !

Publié le 16/06/2022
Recevoir la newsletter

Autour du même sujet

A lire ailleurs