Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site"

Voici l’appareil pour fabriquer un sandwich sans peine

Pour éviter les blessures et gagner du temps, deux inventeurs ont mis au point une machine à fabriquer des sandwichs, de façon plus sûre et plus rapide.
Voici l’appareil pour fabriquer un sandwich sans peine

Pour une boulangerie, une sandwicherie ou tout établissement qui propose des sandwichs à ses clients, le temps de préparation de ces en-cas est primordial, au même titre que la sécurité durant la phase de réalisation.

Les deux Azuréens responsables de l’invention de la machine Nacut – Alexis Bain et Nathalie Maunier – se sont mis en tête de faciliter le travail des préparateurs de sandwich en créant une machine étonnante, qui se présente comme le premier appareil permettant de garder les deux mains libres pour garnir le sandwich.

L’outil se présente sous la forme d’un tube dans lequel on insère la baguette. D’un simple coulissement latéral, le pain est tranché et écarté, puis il est maintenu ouvert. Comme le fait remarquer l’un de ses créateurs, "le pain se referme naturellement sans la machine", ce qui oblige celui qui confectionne le sandwich à se servir d’une main pour le garder en position ouverte afin de le garnir.

En plus de cet aspect pratique, la machine Nacut évite les coupures très fréquentes lors de la préparation de sandwich. Il arrive que le pain résiste, que le couteau accroche et en forçant, le préparateur se blesse. Nathalie Maunier explique même que "les sandwichs représentent la première cause d’accidents du travail dans ce secteur d’activité".

Cet appareil novateur est testé par une boulangerie qui figure parmi les leaders du marché et il semble que le gain de temps soit équivalent à 30 %, soit environ 45 minutes par jour. Si ce chiffre se confirme, cette machine pour confectionner des sandwichs à deux mains facilement pourrait trouver sa place auprès de nombreux restaurateurs au plus vite.

Il a fallu 3 ans de développement et 8 prototypes pour arriver à la commercialisation de ce modèle, qui est vendu aux alentours de 1000 euros. Avec une fabrication made in France et l’expertise de plus de 20 ans de ses créateurs dans le monde de la restauration, elle possède de nombreux atouts pour conquérir le marché.

Quand on sait que les Français consomment plus d’1 milliard de sandwichs chaque année, on a peut-être ici une création capable de bouleverser l’industrie.

Voici la vidéo de présentation de la machine à faire des sandwiches :

Publié le 26/09/2019
Recevoir la newsletter

Autour du même sujet

A lire ailleurs

Vos commentaires

Soyez le premier à laisser un avis !