Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site"

Il n'y aura plus de nouveau kebab à Venise

Il n'y aura plus de nouveau kebab à VenisePhoto: Mike Heneghan

Halte aux kebabs ! Venise, la Sérénissime, a décidé de mettre un terme définitif à leur expansion. Vilain « racisme anti-kebabs » ? Pas tout à fait. Les autorités de la ville ne s’attaquent pas qu’aux kebabs, mais aux fast-foods dans leur intégralité. Le but de l'opération est de préserver le patrimoine culturel de la ville.

Chaque année, des millions de touristes se rendent dans la Cité des Doges pour découvrir son architecture, ses canaux, en bref, pour s'imprégner de son histoire. De manière générale, la ville entend limiter autant que possible le nombre de fast-foods dans ses rues, mais en ce qui concerne précisément les kebabs, l’ouverture de nouveaux établissements sera désormais interdite.

Certains fast-foods, notamment les établissements de vente de pizzas à la part, ne sont pas frappés par l’interdiction, mais leur développement sera désormais considérablement limité. Choquant pour certains ? Peut-être, mais la Sérénissime n’invente définitivement pas l’eau tiède. D’autres villes italiennes ont pris des mesures similaires il y a de cela quelques années. Il s’agit notamment de Florence et Vérone.

Pourquoi permettre aux pizzerias ce qui est désormais formellement interdit aux kebabs ? C’est juste une question de bon sens. On s’imagine bien que si une ville du Moyen ou Proche-Orient souhaitait conserver une allure authentique, la floraison de pizzerias n’aiderait pas les choses. Il en est de même dans ce cas. La pizza italienne a vu le jour au Moyen-âge, et bien que celle-ci n’ait strictement rien en commun avec celle que nous connaissons à ce jour, il est plus facile d’imaginer un aristocrate italien dans des vêtements anciens en train de déguster une pizza, plutôt qu’un kebab ou un hot-dog.

Les autorités de la ville souhaitent donc simplement conserver ce qui fait le charme de Venise et son originalité. Venise, la ville romantique par excellence, avec son architecture, ses canaux, ses gondoles et à la limite, ses pizzas. 

Publié le 15/05/2017
Recevoir la newsletter

Autour du même sujet

Vos commentaires

Soyez le premier à laisser un avis !