Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site"

Ecologie : une pétition contre les jouets du menu Happy Meal

Les chaînes de fast-food ont une image déplorable sur les questions environnementales. Deux jeunes britanniques ont lancé avec un grand succès une pétition afin de réclamer la fin du jouet accompagnant les menus enfants.
Ecologie : une pétition contre les jouets du menu Happy MealPhoto: Nelo Hotsuma

Le "Happy Meal" de McDonald’s, mais aussi le "King Junior" et le "Kool King" de son concurrent Burger King, font la joie des enfants dans les fast-food. Il est même permis de penser que le jouet est le produit, et la nourriture le cadeau qui l’accompagne, et non l’inverse.

En Grande-Bretagne, deux enfants un peu plus éclairés que les autres ont fait un constat : la durée de jeu ne dépasse pas quelques minutes, après quoi les fameux jouets s’en vont, pour beaucoup d’entre eux, remplir les poubelles de l’établissement ou de la maison.

Les jeunes Ella (9 ans) et Caitlin (7 ans) ont donc pris l’initiative de réclamer la fin du jouet livré avec les menus enfants de McDonald’s et Burger King. Leur maman Rachael Wood a déposé une pétition en ligne : le succès dépasse leurs espérances puisque celle-ci comptait en juillet 2019 plus de 402.000 signatures. En fait, Rachael et ses deux filles sont même devenues des stars au Royaume-Uni. Elles ont eu droit à des articles dans tous les grands titres de la presse britannique et ontmême eu leur quart d’heure de gloire lors d’un passage dans l’émission "War on plastics", diffusée sur BBC One.

Les deux fillettes affirment dans cette pétition avoir appris beaucoup de choses à l’école en matière d’environnement. Et notamment que fabriquer des jouets en plastique recyclable c’est bien, mais insuffisant : mieux vaut ne plus fabriquer de jouet en plastique du tout !

Les enseignes de fast-food sont dans le collimateur des pouvoirs publics et des associations depuis plusieurs années sur les questions d’environnement et de nutrition. La question du jouet dans le menu-enfant n’est pas une nouveauté en soi. San Francisco a déjà franchi le pas en 2010 en interdisant le jouet accompagnant les menus pour les plus jeunes. Le Chili est allé encore plus loin. En 2016, une loi a été votée dans ce sens, ciblant non seulement les menus enfants des fast-foods, mais aussi des produits comme le fameux œuf en chocolat "Kinder Surprise", qui n’est donc plus du tout vendu dans le pays.

Mais la Grande-Bretagne n’en est pas encore là. Si la chaîne Burger King a déjà prévu la suppression du jouet dans les Midlands avant, éventuellement, de l’étendre, McDo est plus frileux. L’enseigne craint en effet de perdre une partie de sa clientèle au vu de la popularité du jouet et n’est donc pas encore prête à franchir le pas.

Publié le 22/07/2019
Recevoir la newsletter

Autour du même sujet

Vos commentaires

Soyez le premier à laisser un avis !