Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site"

Des étudiants inventent l’emballage comestible pour sandwich

Dans une optique de Zéro Déchets et de nouvelles formes de consommation, des étudiants bretons ont mis au point des emballages de sandwichs 100% comestibles. Une idée pertinente, pour réduire l’utilisation massive du plastique destiné à protéger les aliments.
Des étudiants inventent l’emballage comestible pour sandwich

L’Ecole Nationale Supérieure de Chimie de Rennes (l’ENSCR) lance chaque année depuis 6 ans un challenge à ses élèves ingénieurs. En 2019, c’est dans le cadre de la semaine dédiée à l’innovation et à la création d’entreprise qu’un groupe d’élèves-ingénieurs de 1ère année s’est vu remettre le premier prix pour son Miam’Bag, un emballage de sandwich comestible.

Le thème du projet de cette année était "Modes de consommation et alimentation durables", et les jeunes chimistes avaient 48 heures pour imaginer un concept qui aiderait à réduire la consommation de plastique et de déchets non recyclés. Très vite, l’idée de s’orienter vers un emballage qui pourrait se manger a germé dans l’esprit des scientifiques.

Les emballages alimentaires comestibles existent déjà, mais il est impossible de les proposer à la vente puisqu’ils sont considérés comme des denrées alimentaires. De ce fait, ils doivent également être protégés et emballés ! L’innovation de la protection imaginée par les étudiants rennais vient du fait qu’elle est destinée à une consommation immédiate, principalement pour des produits de boulangerie comme des sandwichs ou des viennoiseries.

Ces créateurs en herbe ont noté que les protections papier ou plastique de ces aliments que l’on consomme dehors ne sont généralement pas recyclées, faute de système de tri suffisant en plein air. Proposer un emballage que l’on mangerait avec son pain au chocolat ou son sandwich semblait donc être une évidence. Mais encore faut-il que ce soit bon !

Face à ce problème – car la première version du produit n’a aucun goût – la possibilité d’ajouter des arômes a été évoquée et semble tout à fait réalisable. On peut donc imaginer des versions sucrées ou salées, pour s’adapter à chaque aliment emballé. Pour le moment, la recette de cette protection comestible comprend de la pomme de terre, de l’amidon, de la lécithine de soja et de l’eau de glycérine alimentaire. Le résultat est une sorte de film plastique souple et quasi-transparent.

Cet emballage novateur reste à ce stade un simple projet scolaire, mais peut-être que des entrepreneurs pourraient s’intéresser à cette idée parfaitement dans l’air du temps. Reste à savoir si le consommateur osera croquer dans l'emballage de son sandwich...

Publié le 26/04/2019
Recevoir la newsletter

Autour du même sujet

Vos commentaires

Soyez le premier à laisser un avis !