Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site"

A Nice, des drones livrent déjà les burgers

Publié le 05/12/2017

A Nice, des drones livrent déjà les burgersPhoto: capture YouTube

Les grands du secteur l'ont testé, c'est maintenant au tour de Speed Burger de s'y mettre : la franchise a effectué sa première livraison de hamburger par drone au mois d'avril dernier.

Historiquement, depuis ses débuts en 1995, Speed Burger est considéré comme le pionnier de la livraison du burger à domicile. L’enseigne se devait donc de rattraper son retard sur le secteur émergent de la livraison par drone et c'est chose faite depuis le 27 avril 2017.

C'est à Nice qu’elle a organisé sa première livraison de hamburger par voie aérienne. Le drone, embarquant une boîte sécurisée conçue pour l'occasion, a décollé d'un entrepôt pour se diriger droit sur le château de Nice à une vingtaine de kilomètres de là. Le trajet lui aura pris 15 petites minutes. Arrivé à proximité du monument, le drone a largué son colis équipé d'un parachute biodégradable qui l’a descendu sans encombre jusqu'à la terre ferme. Jérome Fleutiaux, responsable de la franchise dans la capitale azuréenne, l'assure d'ailleurs fermement : le hamburger n’a absolument rien risqué.

La livraison par drone offre pas mal d'avantages : elle est écologique grâce à la propulsion électrique, nécessite moins d'entretien par rapport à un scooter ou un vélo, et est aussi plus rapide. Cela signifie moins de charges pour l'entreprise, avec des produits moins chers en bout de ligne et surtout moins d'attente pour le client.

Les contraintes, quant à elles, ne sont pas nombreuses mais sont difficilement contournables comme l'interdiction de survol des villes pour des raisons évidentes de sécurité. La livraison du 27 avril était donc une exception qui avait reçu une autorisation ponctuelle de la mairie, une opération-test effectuée avec le concours de l'entreprise logistique Sycta qui utilise depuis peu des drones pour certaines livraisons.

Malgré tout, le jeune responsable niçois reste convaincu que le futur de la livraison des repas à domicile passera obligatoirement par les drones dont il place la maturité d'ici 10 ans au plus tard. Une vision que beaucoup semble partager à en juger par les essais menés initialement par Amazon, imités ensuite par Domino's Pizza, FoodPanda à Singapour ou même Google en Virginie.

Voici la vidéo de cette livraison par les airs :

Recevoir la newsletter

Autour du même sujet

Vos commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire !