Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site"

Le saucisson s'invite à toutes les tables

Le saucisson sPhoto : NguyenDai

Le saucisson est sûrement la charcuterie la plus incontournable de la gastronomie française. Ingrédient phare de tout pique-nique réussi, coincé entre deux bonnes tranches de pain, il est également très apprécié sur les tables des grands buffets, ou encore simplement sur-le-pouce, tranché avec son couteau de poche.

Une origine confuse

Certains affirment que le saucisson est une invention gréco-romaine, d’autres pensent plutôt qu’il aurait été inventé par de fiers gaulois. On avance même que le saucisson serait né de l’invasion de la Gaule par les Romains, passés maîtres dans l’art de la salaison et qui auraient découvert les extraordinaires qualités gustatives de nos cochons. Quoi qu’il en soit, cela s’est passé il y a plus de 2000 ans et le saucisson devint très rapidement une des bases de l’alimentation gauloise.

Traditionnellement, le saucisson est composé d’une ou de plusieurs sortes de viandes hachées qui seront salées et agrémentées d’épices avant d’être fourrées dans des boyaux de bœuf ou de porc (on parle d’embossage). Il existe une proportion recherchée de gras et de maigre dans le saucisson : 25% de chair grasse pour 75% de maigre. Enfin, un saucisson peut être sec, c'est-à-dire cru (il aura passé 1 à 3 mois au séchage), ou cuit.
Selon les régions, il arrive que l’on mélange des fruits secs, du fromage ou de l’alcool à la viande et qu’elle soit saumurée. Il existe ainsi une multitude de saucissons : aux noix, aux olives, au piment, aux figues...

Le saucisson français

Plutôt devrait-on dire, les saucissons français ! Car plusieurs régions françaises sont réputées pour leurs saucissons, aussi délicieux les uns que les autres. La différence se fait au niveau du type de viande utilisé, de la salaison et maturation, et bien sûr, des épices et ingrédients utilisés.

Parmi les plus célèbres, on peut citer le Jésus de Lyon, 10 cm de diamètre pour un poids de 500 grammes, offrant une explosion de saveurs en bouche grâce à une sélection de viande et à un affinage de qualité.
Toujours à Lyon, on trouve aussi la rosette. La vraie rosette de Lyon se compose d’un hachis de viande de porc aromatisé à l’ail, au poivre et aux épices, le tout embossé dans un boyau spécifique : le fuseau. Elle séchera ensuite 6 mois pour au final proposer une saveur marquée et authentique.

Le saucisson de Lacaune est un saucisson maigre épicé aux poivres en grain, à l’ail et arrosé de vin rouge. Il a une belle couleur rouge vif. Bien qu’il soit composé d’un hachis de viande maigre, on y incorpore volontiers des lardons entiers coupés en cube.

La Corse est connue pour ses saucissons, notamment de porcs élevés en semi-liberté dans le maquis ou la forêt. La viande est aérée, rincée au vin, assaisonnée, séchée puis fumée au feu de bois. On trouve également des saucissons corses à l'âne ou au sanglier.

Finissons enfin ce rapide tour de France avec le salami de Strasbourg. De petite taille, c’est un saucisson pur porc, fameux pour son arôme fumé et la texture de sa viande très finement haché.

Tour du monde du saucisson

Le saucisson est un aliment populaire consommé et fabriqué bien au-delà de nos frontières. Le chorizo, par exemple, vient tout droit d’Espagne. Il est traditionnellement fait avec de la viande de porc mélangé avec du poivre, de l’ail, du pimentón et du piment rouge. Il a un goût fruité et pimenté fort bien apprécié avec des légumes secs ou du riz.

En Italie, c’est le salami qui remporte la palme de la popularité. C’est un gros saucisson sec accommodé aux épices, gros poivre et ail, puis agrémenté de nombreux morceaux de gras coupés en petits dés. Terminons enfin par une spécialité typiquement Norvégienne : le saucisson de rennes. Il ressemble à du salami mais offre un goût fumé plus particulier. Il n’est cependant pas très fort, contrairement à ce que l’on pourrait attendre d’un gibier.

Publié le 04/07/2013
Recevoir la newsletter

Nos recettes de sandwich avec du saucisson

Vos commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire !