Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site"

La fierté du sandwich, par Ed Levine

La fierté du sandwich, par Ed LevinePhoto : Jocelyn McAuley

Le célèbre auteur d'articles culinaires Ed Levine a examiné différents sandwiches typiquement américains et en a décrit les particularités.

Dans son article, il revient sur les mérites comparés des sandwiches confectionnés dans différentes villes : les sandwiches italiens au bœuf de Chicago, la saucisse bratwurst de Milwaukee, les sandwiches à la poitrine de bœuf fumée de Kansas City, ceux au pastrami des rues New-Yorkaises ou encore le « French dip » sandwich de Los Angeles.

Une chose est sûre : chaque ville des États-Unis possède un sandwich que les gens du crû ont inventé, création qui n'a pas son égal en Amérique. Et bien évidemment, les américains semblent disposés à discuter pendant des heures avec leurs voisins pour savoir qui fait la meilleure version de ce sandwich.

Levine profite de ces appétissantes descriptions pour revenir sur l'historique de plusieurs sandwiches. On apprend ainsi que le "Brown Sandwich", une recette chaude que l'on déguste dans le Kentucky, tirerait son nom d'un hôtel où le chef de cuisine inventa ce sandwich dans les années 1920. On découvre également que le "po-boy" est né lorsque les propriétaires d'une sandwicherie de la Nouvelle-Orléans ont décidé de nourrir gratuitement les employés d'une compagnie de tramways en grève, en criant : "Here comes another poor boy !".

Bref, avec cette revue des recettes made in USA, Ed Levine nous montre à quel point les américains sont fiers de leurs sandwiches...

Publié le 24/06/2008
Recevoir la newsletter

Ça peut aussi vous intéresser...

Vos commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire !