Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site"

Un sandwich à la chauve-souris ne fait pas rire la police australienne

Une publicité australienne a causé plusieurs plaintes de la part des internautes, causant l'ouverture d'une enquête. La raison des réactions négatives de la part du public : la mise en scène d'un homme mangeant un sandwich à la chauve-souris.
Un sandwich à la chauve-souris ne fait pas rire la police australienne

Il s'agit d'un film produit par le Boating Camping Fishing Store (BCF), qui voulait plaisanter sur le fait que l'épidémie de Covid-19 a été causée par quelqu'un "mangeant une chauve-souris". Les images montrent un pêcheur au bord d'une jetée qui prend une pause sandwich. À l'intérieur de son pain, une chauve-souris dont il mord la tête. Sur YouTube, la vidéo a attiré 250 000 vues.

La publicité faisait allusion à la théorie selon laquelle le coronavirus se propage par les chauves-souris, qui ont causé les premiers cas de Covid-19 sur le marché des animaux vivants à Wuhan (Chine). Une supposition qui n'a jamais été prouvée. À travers cette scène, l'annonce voulait encourager les Australiens à voyager au sein de leur propre pays plutôt que de prendre l'avion au-delà de l'île, le reste du monde étant majoritairement des destinations interdites à cause de la situation sanitaire.

Le Advertising Standards Bureau (l'organisme australien de surveillance de la publicité) a dû réagir après avoir réceptionné plusieurs alertes. Un porte-parole de l'organisme déclare : "Les normes de la publicité ont reçu un certain nombre de plaintes concernant la publicité de la campagne d'été BCF et sont en train d'évaluer ces plaintes pour voir si elles soulèvent un problème."

Par le passé, BCF a déjà fréquemment dû confronter l'organisme de surveillance de la publicité australienne. Les publicités de cette entreprise se listent comme les plus critiquées de 2016 et 2018, ce que la société semble assumer, selon les déclarations d'un porte-parole : "Bien sûr, nous comprenons la gravité de la pandémie et la propagation de Covid-19, mais il est clair que cette annonce est conçue dans le même esprit. Au fil des ans, BCF a établi une tradition de campagnes irrévérencieuses dans un esprit de plaisir bon enfant. Ils auront leurs détracteurs et nous le reconnaissons."

L'annonce s'inscrit dans une situation épidémiologique plus détendue en Australie que dans le reste du monde. L'Australie est considérée comme l'un des pays les plus efficaces dans le contrôle de la propagation du virus et les statistiques de contamination y sont assez basses depuis septembre. Le pays a pu mettre en place des célébrations du nouvel an et les habitants ne sont pas strictement confinés. Il ne reste plus que des petites zones de contamination à contenir, dans des grandes villes telles que Sydney et Melbourne. Environ 26 personnes sont actuellement hospitalisées pour cause de Covid-19 dans l'entièreté du pays.

Voici la vidéo qui a interpelé les autorités australiennes :

Publié le 11/01/2021
Recevoir la newsletter

Autour du même sujet

A lire ailleurs

Vos commentaires

Soyez le premier à laisser un avis !