Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site"

Le sandwich à travers les siècles

Le sandwich à travers les sièclesPhoto : Incinerator

1er siècle avant J.C.
Le premier sandwich aurait été inventé par le célèbre rabbin Hillel l'Ancien, lors de la fête de Pâques, en mariant un mélange de cerneaux de noix, de pommes, d'épices et de vin entre deux matzohs (pains azyme), avec des herbes amères. Le remplissage entre les matzohs symbolisait le mortier utilisé par les Juifs pour leurs travaux forcés pendant les constructions égyptiennes et donc leur souffrance avant leur délivrance de l'Égypte.

Du 6ème au 16ème siècle
Au Moyen-Age, d'épais blocs de pain grossier étaient utilisés en guise de plats. Les viandes et d'autres aliments étaient empilés sur ce pain, pour être mangés avec les doigts ou avec des couteaux. Ces épaisses tranches de pain absorbaient le jus de viande, la graisse et la sauce. À la fin du repas, on mangeait le pain imbibé de sauce et, si l'on était rassasié, on le jetait aux chiens ou on le donnait comme aumône aux nécessiteux.

Entre le 16ème et le 17ème siècle
Comment s'appelaient les sandwichs avant d'être appelés... des sandwiches ? Après des recherches sur des centaines de textes, pour la plupart des pièces de théâtre, qui ont été écrites bien avant la naissance du comte de Sandwich, une réponse semble émerger. Le sandwich paraît être désigné sous l'expression "pain et viande" ou encore "pain et fromage." Ces deux phrases se retrouvent dans tout le théâtre anglais du XVIe et XVIIe siècles, y compris dans les pièces de Shakespeare.

1762 : La première trace écrite du mot "sandwich" est apparue dans un ouvrage de Edward Gibbons (1737-1794), auteur érudit et historien anglais, paru le 24 novembre 1762. Gibbon témoigne de sa surprise de voir de riches nobles assis dans un café bruyant, se nourrissant de viande froide ou de sandwichs. Il s'agissait du "Cocoa Tree", un club de jeu londonien fréquenté par les gentlemen au 18ème siècle. Mais ont dit que ce sont les cuisiniers du London's Beef Steak Club qui inventèrent le sandwich.

L'un des habitués de ce club de jeu, John Montague (1718-1792), était un joueur endurci et restait attablé plusieurs heures d'affilée, refusant de se lever même pour les repas. Son valet fut ainsi prié de lui apporter de la viande de boeuf glissée entre deux morceaux de pain grillé. Parce Montague était aussi quatrième comte de Sandwich, d'autres joueurs auraient commencé à réclamer "le même que Sandwich !". L'origine de cette légende est mentionnée dans un carnet de voyage écrit par Grosley.

1840 : Le sandwich est introduit en Amérique par l'anglaise Elizabeth Leslie (1787-1858). Dans son livre de cuisine, elle propose une recette de sandwich au jambon.

Les années 1900 : Le sandwich devient très populaire dans l'alimentation américaine, notamment grâce aux boulangeries qui commencent à vendre du pain en tranches, facilitant ainsi la confection des sandwiches, tant pour les travailleurs que pour les écoliers.

Traduction de l'article de Linda Stradley,
publié sur le site "What's Cooking America".

Mis à jour le 22/11/2014
Recevoir la newsletter

Autour du même sujet...

Vos commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire !