Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site"

Un food-truck pour l’insertion des handicapés

Un food-truck pour l’insertion des handicapésPhoto: Le Goût des Autres

L’insertion dans le monde professionnel des personnes handicapées est un défi pour la société. Et davantage encore lorsqu’il s’agit de personnes présentant un handicap mental. L’Institut Médico-Educatif (IME) La Pinède, sise à Jacou, une petite ville de la banlieue de Montpellier, a décidé de prendre le taureau par les cornes en créant un food-truck.

L’établissement est spécialisé dans l’enseignement de la restauration. A ce titre, il possède déjà, depuis de nombreuses années, d’un restaurant d’application. Celui-ci ouvre sa salle le vendredi midi et propose un plat unique à 12€.

Désormais, le restaurant est complété par un food-truck, "Le Goût des Autres". Celui-ci se déplace le mardi et propose une formule à 9,50€. Le cuisinier de l’établissement a fait le choix de la préparation maison et des circuits courts. Une dizaine de jeunes en formation fait fonctionner le tout, encadrés par le cuisinier et une serveuse professionnels, qui viennent d’élargir leurs compétences à l’éducation de ce type de public.

Selon eux, le but de ce food-truck est de faire se rencontrer des gens qui ne se croisent jamais, à savoir les clients et les pensionnaires de La Pinède. Avantage pour les jeunes : découvrir le monde du travail, montrer au "monde extérieur" que leur handicap n’est pas un frein à l’acquisition de compétences, et favoriser les liens humains qui ne pourront que faciliter leur développement.

L’initiative a manifestement été accueillie avec bienveillance par les autres food-trucks. "Le Goût des Autres" n’a pas la prétention d’être compétitif et de prendre des parts des marchés à la concurrence : c’est avant tout un outil pédagogique de formation et d’éducation.

Sachez que le camion déplie ses tables et ses chaises chaque mardi à un endroit différent pour faire déguster foccacia, frites maison, salades et desserts à la population des villages aux alentours de Jacou.

Publié le 27/11/2017
Recevoir la newsletter

Autour du même sujet

A lire ailleurs

Vos commentaires

Soyez le premier à laisser un avis !