Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site"

Le pain Pita, un petit pain venu d'Orient

Le pain Pita est un petit pain plat, très consommé au Moyen-Orient et en Europe du Sud-Est, et souvent garni de viande à Kebab dans nos contrées. Ses origines sont à chercher du côté du Liban, de la Grèce, de la Turquie. Et en plus d’être très simple à faire, il sert à confectionner des sandwichs exotiques et des apéros originaux.
Le pain Pita, un petit pain venu d

Si on le connaît principalement pour l’utilisation qu’on en fait dans les kebabs, le pain Pita (ou pitta) est une ressource utilisée de multiples façons dans les pays qui le consomment. Son origine, encore discutée, pourrait venir du Liban, de la Grèce, ou de la Turquie. Il porte ainsi le nom de pain libanais, turc, syrien ou arabe, mais aussi de khubz ou baladi. On l'appelle aussi parfois "pain grec" car il est servi dans ces petits restos "grecs" comme sandwich. Certains pensent qu'il serait à l'origine étymologique de la pizza.

Le pain Pita, aussi vieux que le monde

Il est probable que le pain Pita ait été créé il y a très longtemps et qu’il ait servi de nourriture de voyage et d’en-cas quotidien à tous les habitants du bassin méditerranéen. Sa conception, très facile, et la simplicité qu’il y a à le transporter et à le conserver jouent en sa faveur.

Le pain Pita est en effet composé d’ingrédients simple : de l’eau, de la farine, un peu de levure et un peu de sel. On confectionne de petits cercles de pâte, que l’on fait cuire à très haute température pendant 4 à 5 minutes. Sous l’effet de la chaleur, le pain gonfle et prend la forme d’une galette que l’on ouvre, notamment pour la garnir de viande à Kebab.

Selon les pays, le pain Pita peut prendre une forme qui varie. En Grèce, c’est un pain rond et assez fin, mais ses courbes et son épaisseur seront parfois différentes au Liban, en Turquie, en Syrie ou en Arménie, ou il est très consommé. A ce titre, son nom change également selon l’endroit où vous le mangerez : on l’appelle Pită en Roumain, Pide en Turc, ou encore Kmaj en Arabe.

Et tout comme son appellation, l’utilisation qu’on en fait ne sera pas la même dans la cuisine des différents pays.

Les multiples utilisations du pain pita

En France, le pain Pita se retrouve essentiellement dans les Kebabs. Il est pratique à garnir, car il se sépare en deux aisément tout en restant assez solide et hermétique pour contenir la viande, la salade, la sauce et les condiments qui composent votre sandwich.

En Palestine, en Grèce ou au Liban, il est également fourré avec différents ingrédients : des crudités, des falafels, du poulet ou des brochettes d’agneau (qui compose le délicieux Gyros).

Ailleurs, il sert d’accompagnement à la plupart des repas, comme le fait notre baguette quotidienne. On le grignote nature, on y étale un peu de fromage, ou on y fait couler un peu de miel pour les plus gourmands ! Au Liban, durant un Mezze, on s’en sert pour se saisir des aliments en lieu et place de la fourchette.

En plus d’être savoureux, le pain Pita est recommandé pour remplacer le pain blanc.

Un pain qui fait du bien à l’organisme ?

On sait qu’en général, le pain blanc fait grossir. Mais le pain Pita, riche en sodium, en potassium et en glucides complexes, a l’avantage d’être pauvre en gras et en lipide. En revanche, il est assez calorique ! On compte, selon les recettes des différents pays, entre 250 et 350 calories pour 100 grammes de pain Pita.

Il possède également un fort pouvoir rassasiant, qui peut permettre de compenser l’abandon du pain blanc durant une diète.

Avec les multiples combinaisons culinaires qu’il autorise, le pain Pita viendra à merveille compléter un apéritif avec du Houmous ou des légumes grillés, et même s’il ne faut pas en abuser, on adorera le grignoter de temps à autre pour s’offrir une cure d’exotisme à moindre frais !

Mis à jour le 08/10/2018
Recevoir la newsletter

Ça peut aussi vous intéresser...

Vos commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire !