Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site"

La baguette nourrit les légendes

La baguette nourrit les légendesPhoto : 123RF Stock Photos

La baguette de pain est connue dans le monde entier comme un symbole de la France, au même titre que le vin, le fromage et le béret. Également rencontrée dans les anciennes colonies françaises, comme l'Algérie, le Cambodge ou le Vietnam, la baguette commence à s'exporter vers de nombreux pays. Mais comment est né ce pain mythique ?

Une origine viennoise

Tout aurait commencé vers 1839 lorsque le jeune August Zang (futur éditeur et homme politique autrichien) s'installa à Paris pour les affaires. Lassé du pain taxé de l'époque, Zang décida d'ouvrir sa propre boulangerie, la Boulangerie viennoise, où il introduisit avec grand succès les viennoiseries, et notamment le pain viennois.
Dans les années 1920, une loi interdisant aux boulangers le travail avant 4 heures du matin, réduisit le temps pour préparer la boule classique. Les boulangers parisiens se seraient alors inspiré du pain viennois pour créer la baguette, car elle nécessite un temps de levage et de cuisson moindre que les pains traditionnels.

Une influence napoléonienne

Une autre légende donne la paternité de la baguette aux boulangers de Napoléon. A l'époque, le pain était rond, pour des raisons de conservation. Mais cette forme ne facilitait pas son transport, notamment par les cavaliers. Les boulangers auraient alors eu l'idée d'étirer le pain pour lui donner une forme allongée. Celle-ci aurait permis aux soldats de l'Empire de transporter leur baguette de pain dans une poche du pantalon, le long de la jambe.

Une naissance souterraine

Enfin, une autre histoire fait remonter l'invention de la baguette à l'époque de la construction du métro parisien. Durant ces importants travaux qui s'étalèrent à la fin du 19ème siècle, les bagarres étaient monnaie courante entre les ouvriers. Et dans les galeries creusées sous la capitale, les conflits se réglaient au couteau, que chacun apportait pour couper son pain. Le père du métro, l'ingénieur Fulgence Bienvenüe, demanda alors à un boulanger de mettre au point un pain pouvant se rompre facilement à la main. La baguette serait née ainsi, donnant vie à une autre légende, selon laquelle il ne faut jamais couper la baguette au couteau.

Publié le 25/10/2012
Recevoir la newsletter

Ça peut aussi vous intéresser...

Vos commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire !