L'histoire des restaurants KFC

LPhoto : Kevin Trotman

KFC c’est un peu le Coca-Cola de la restauration rapide. Une recette originale jalousement gardée dans un coffre-fort, une popularité aussi rapide que soudaine, et un personnage tout aussi iconique. Découvrez son histoire.

Les débuts du concept

Le "Sanders Cafe", tel fut le nom du restaurant par où tout commença. Il fut fondé par Harland David Sanders, un jeune touche-à-tout passionné par la cuisine dès son plus jeune âge.

En 1930, à l’âge de 40 ans et après bien des péripéties à travers les États-Unis, Sanders décida d’ouvrir un mini restaurant dans sa salle à manger, pour attirer les clients dans la station-service qu’il venait d’ouvrir dans le Kentucky. Il leur servait alors du poulet frit, accompagné de purée et de jambon. En un an, Sanders passa d’une table unique à 6 couverts à un restaurant de 142 couverts, qu'il baptisa simplement : le Sanders Cafe. Hélas, en 1939, son restaurant brûla dans un incencie. Loin de se décourager, Sanders le rebâtit avec cette fois-ci un motel en plus : il nomma l'établissement le Sanders Court Cafe.

Durant la dizaine d’années qui suivit, son affaire prospéra et il s’attela à perfectionner sa cuisine. C’est ainsi qu’il en arriva à sa fameuse recette de poulet mariné aux 11 épices et herbes. Il gagna dans la foulée deux titres honorifique de Colonel pour l’excellence de sa cuisine et décida de s’en servir afin de faire sa promotion : ainsi naquit le personnage emblématique du Colonel que l’on associe aujourd’hui à KFC.

Le Kentucky Fried Chicken

La construction d’une nouvelle autoroute fit perdre des clients à Sanders et le contraint à fermer boutique. Ruiné, il tenta le tout pour le tout et parcouru le pays à 66 ans afin de trouver des restaurants intéressés par sa recette. Après plusieurs années sur la route et de nombreux refus, il rencontre Leon Harnman, propriétaire d’un restaurant séduit par l’idée.

Ensemble, ils mettent au point une méthodologie précise de production, d’approvisionnement et de franchisage. Leon Harnman propose aussi un nom pour leur futur réseau de franchise : le Kentucky Fried Chicken.

Le premier restaurant franchisé ouvrit ainsi ses portes en 1952 en Utah, à Salt Lake City.

L’évolution de KFC

A force de persévérance et d’entêtement, Sanders se retrouva à la tête d’un réseau de 400 franchisés dès le début des années 60. Il préparait alors sa fameuse marinade lui-même avant de l’envoyer aux restaurants.

En 1964, le réseau de franchise est vendu à un groupe d’investisseurs puis entre en bourse en 1969. De là, il changera encore plusieurs fois de main : racheté par Heublein Inc en 1971, il sera revendu ensuite à RJR Nabisco en 1982 qui le cédera à son tour à Pepsico. C’est celui-ci qui changea le nom de Kentucky Fried Chicken en KFC en 1991. Par la suite, Pepsico se désengagea de la restauration et revendit KFC au groupement d’entreprises Yum! en 1997 qui le détient encore à présent.

Aujourd’hui, KFC c’est 15.000 points de vente dans 109 pays dont 149 en France. La carte des restaurants a elle aussi changé au fil des années : hamburgers, sandwichs et de nombreuses nouvelles recettes ont été ajoutées aux menus, mais l’on peut toujours déguster le fameux poulet aux 11 épices mis au point par Sanders il y a plus de 50 ans et qui a fait le succès de l'enseigne.

Publié le 22/03/2013

Commentaires des internautes

Soyez le premier à laisser un commentaire !