Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site"

Les USA menacés par le spectre d'une pénurie de ketchup

Outre-Atlantique, conséquence insolite de l'épidémie de Covid, la fameuse sauce rouge qui accompagne quasiment tout ce que mange l'Amérique connaît actuellement une pénurie remarquée.
Les USA menacés par le spectre d'une pénurie de ketchupPhoto : Roey Ahram

Le ketchup est une véritable institution aux États-Unis. On en mange avec tout : avec des frites et des burgers, évidemment, mais aussi avec des coquillettes et même avec des huîtres. C'est un condiment ultra populaire qui accompagne quasiment tous les plats salés. Sauf que, voilà, avec la pandémie et les restrictions sanitaires forçant les fast-foods à ne plus recevoir de public, ceux-ci ont dû s'adapter en proposant leurs plats à emporter ou à la livraison. Une nouvelle façon de consommer si facile et si pratique qu'elle a séduit des millions d'Américains et fait s'envoler le secteur vers de toutes nouvelles perspectives. Sauf que comme chaque plat doit être accompagné d'au moins un sachet de ketchup, ce grand boom a eu comme conséquence inattendue de provoquer la raréfaction du ketchup en dosette !

Le marché américain actuel du ketchup est dominé par deux industriels : le dauphin ConAgra et le leader incontesté Kraft Heinz qui s'est accaparé 70% des parts de marché aux États-Unis. Autant dire que quand il faillit, tout le marché le ressent et dernièrement, du propre aveu de la directrice marketing de Heinz, Stephanie Mattingly, "Tout le monde veut du ketchup !" L'ennui, c'est que la compagnie a été prise de court par la brusque et forte augmentation de la demande en sachet individuel, le seul format compatible avec les plats à emporter.

Pour faire face, la firme Heinz assure avoir maintenant adapté ses lignes de production, notamment en ouvrant deux nouvelles lignes dédiées aux dosettes de ketchup et ainsi augmenter sa capacité de production de 25 %. Entre-temps toutefois, tout le monde veut son ketchup et certains l'ont très bien compris. Comparé au mois de janvier 2020 par exemple, le prix de la dosette a déjà augmenté de 13 %, une hausse qui n'a l'air de rien, mais qui est conséquente dans le budget des fast-foods. Le plus insolite est que sur Ebay, des particuliers n'hésitent pas à vendre des sticks de ketchup jusqu'à 100 dollars l'unité (83 euros) !

En attendant que la pénurie se calme, les restaurateurs se tournent vers du ketchup générique tout en s'excusant auprès de leurs clientèles. Effectivement, il s'agit d'une gabegie, mais moins grave que le fait de servir des frites sans ketchup !

Publié le 18/05/2021
Recevoir la newsletter

Autour du même sujet

A lire ailleurs