McDonald's va reprendre en main l'intégralité de ses restaurants franchisés en Israël

Suite à un incident dans un contexte tendu en rapport avec la guerre entre Israël et le Hamas, McDonald's va reprendre sous son giron toutes les franchises McDo de l'État hébreu. L'objectif : maîtriser son image.
McDonald's va reprendre en main l'intégralité de ses restaurants franchisés en IsraëlPhoto : Visual Karsa / Unsplash

La chaîne McDonald's se retrouve en bien fâcheuse posture suite à la décision de sa branche israélienne de fournir gratuitement des repas aux troupes et aux forces de secours du pays. Le don, annoncé sur les réseaux sociaux, a eu lieu après le début de la terrible répression armée israélienne contre le Hamas dans la bande de Gaza, répression menée, on le rappelle, en représailles à l'attaque meurtrière du 7 octobre 2023 orchestrée par ce groupe armé sur son territoire. McDonald's Israël a ainsi annoncé avoir offert une centaine de milliers de repas aux résidents proches de la frontière, aux personnes travaillant dans les hôpitaux, mais également aux militaires. C'est ce dernier point qui sera surtout relevé, provoquant de vives protestations un peu partout dans le monde musulman et surtout chez les pro-palestiniens.

Alors, la firme McDonald's est-elle pro-israélienne ? L'enseigne cautionne-t-elle la terrible répression armée israélienne qui a poussé des dizaines de milliers de Gazaouis à fuir leurs maisons ? Bien évidemment que non. Il faut se rendre compte que la firme, présente dans plus de 100 pays différents, s'appuie sur des dizaines de milliers d'entreprises et d'entrepreneurs pour fonctionner. Ce sont ce que l'on appelle des franchisés et Israël ne fait pas exception. La décision d'offrir ces repas ne vient ainsi pas de l'enseigne, mais de son franchisé israélien depuis 30 ans, la société Alonyal Limited. Malgré tout, c'est bien McDonald's qui se prend le retour de bâton, ciblée par plusieurs appels au boycott dans différents pays comme au Maroc ou en France, et essuyant même plusieurs protestations officielles venant de pays comme la Malaisie, la Jordanie ou encore l'Indonésie.

Cette crise d'image de marque a eu des conséquences très concrètes sur le chiffre d'affaires de McDonald's avec une croissance des ventes tombant très loin des objectifs et des attentes du marché pour la zone Moyen-Orient, Chine et Inde (0,7 % seulement au dernier trimestre 2023). Plus impressionnant encore, l'action McDonald's a aussi baissé de 4 % suite au bad buzz généré. Pour éviter d'autres crises de ce genre, l'enseigne a donc décidé d'employer les grands moyens et de racheter les 225 restaurants opérés par Alonyal Limited en Israël.

L'accord de rachat a été conclu au tout début du mois d'avril 2024, mais la chaîne de fast-food n'a, pour l'instant, divulgué aucune information ni sur le montant de l'entente, ni sur les modalités du rachat. Tout juste sait-on que les conditions de travail demeureront inchangées et qu'aucun des 5 000 personnes employées ne risque leur poste. Pour autant, Chris Kempczinski, l'actuel PDG de McDonald's reste pessimiste : « Tant que cette guerre continue, nous ne nous attendons pas à voir une amélioration significative ».

Publié par Ando, le 08/06/2024
Recevoir la newsletter