Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site"

Voici la nouvelle baguette du président de la République

Pendant un an, les cuisines de l’Élysée vont recevoir les baguettes confectionnées par le vainqueur du Grand Prix de la meilleure baguette de Paris. Une décoration prestigieuse qui récompense le travail d'un artisan-boulanger du 17e arrondissement.
Voici la nouvelle baguette du président de la République

Taieb Sahal n'a que 26 ans et il vient d'être distingué pour sa baguette de tradition française, à l'issue du concours visant à récompenser la meilleure baguette de tradition française de la Ville de Paris. Ce prix prestigieux lui permet de recevoir la somme de 4 000 euros, mais aussi et surtout de devenir le fournisseur officiel des cuisines de l'Élysée.

Pendant 1 an, ce sont donc les baguettes de cet artisan-boulanger au parcours atypique qui vont servir d'accompagnement aux mets du chef Guillaume Gomez, pour le plus grand plaisir du président de la République, de ses proches et de ses convives. Un choix basé sur des critères précis, comme la taille, le poids, la couleur, la texture et bien sûr le goût de la baguette.

Avant d'être l'artisan boulanger-pâtissier des Saveurs de Pierre Demours (Maison Julien), Taieb a été déménageur, une activité qu'il a débuté en 2014 en arrivant en France en provenance de la Tunisie. Rapidement, il se tourne vers la fabrication du pain et se forme auprès d'un ami boulanger, où il développe pour cet art un véritable amour. À force de pratique, il devient chef-boulanger dans la boutique du 17e arrondissement de Paris… après seulement 18 mois d'expérience !

Véritable passionné du pain, Taieb Sahal participait cette année à son troisième concours. Il s'est entraîné pendant un mois pour produire la meilleure des baguettes, et a donc remporté le premier prix en devançant les 210 autres boulangers auxquels il était opposé. Une victoire qui "récompense la persévérance et l'humilité", comme le confesse un ami du boulanger, et qui constitue la distinction ultime pour tout artisan du secteur.

Pour la boulangerie dans laquelle il travaille, c'est une publicité majeure mais le prix de la baguette – 1,20 euros – ne changera pas, rassure la responsable de la boutique. Les habitants du quartier ne semblent pas surpris de cette victoire, car le pain sorti des fourneaux de Taieb Sahal faisait déjà l'unanimité auprès de la clientèle. Pour le goûter, vous avez désormais deux options : passer à la boulangerie parisienne ou vous faire inviter à l’Élysée !

Publié le 11/03/2020
Recevoir la newsletter

Autour du même sujet

A lire ailleurs

Vos commentaires

Soyez le premier à laisser un avis !