Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site"

Un restaurant KFC veut obtenir une étoile Michelin

Faire preuve d’un optimisme sans faille permet de réaliser ses rêves. C’est certainement ainsi que résonne Sam Edelman, le gérant d’un KFC en Australie, qui s’est mis en tête d’obtenir une étoile Michelin.
Un restaurant KFC veut obtenir une étoile MichelinPhoto: Michael Chu

Difficile d’imaginer le guide Michelin récompenser un fast-food, alors que l’institution est plutôt du genre à primer des établissements gastronomiques. On a bien vu des chefs étoilés qui se mettent au burger, mais c’est la première fois qu’une enseigne comme KFC prétend mériter la précieuse distinction du guide.

Pourtant, le gérant d’un établissement KFC situé à Alice Springs en Australie pense pouvoir prétendre à une étoile Michelin car il estime que son restaurant possède les critères exigés par le guide gastronomique. On trouve parmi eux la fraîcheur de la nourriture proposée, le fait d’offrir une expérience unique aux clients, la personnalité du chef ainsi que le rapport qualité/prix.

Sam Edelman, qui gère ce KFC, mentionne dans sa demande l’emplacement de son restaurant situé en plein désert, à 1200 km de tout autre KFC, ce qui rend donc l’expérience totalement unique. Pour venir déguster du poulet frit ici, il faut le vouloir ! En outre, le gérant vante ses préparations maison, avec une panure faite manuellement chaque matin et du poulet frais utilisé pour chaque recette. Quant à la personnalité du cuisinier, il ne fait aucun doute qu’elle est atypique lorsqu’on voit la motivation de ce dernier pour obtenir son prix.

Le gérant de ce KFC australien a lancé une page de soutien sur Facebook pour faire part de sa revendication et l’incongruité de sa requête n’a pas tardé à intéresser les médias locaux, puis ceux du monde entier. De ce fait, le fameux guide rouge a eu vent de l’affaire et s’est même exprimé sur la page de Sam en publiant le message suivant : "Malheureusement, nous ne sommes toujours pas arrivés en Australie. Nous espérons que cela arrivera. Restez à l’écoute !".

De quoi laisser un espoir au chef, qui a puisé son inspiration auprès d’une émission culinaire diffusée sur Netflix. Dans celle-ci, Jay Fai, une Thaïlandaise de 72 ans et chef d’un restaurant de street-food situé à Bangkok, a reçu une étoile Michelin en 2017. Elle propose tout de même des omelettes au crabe, que certains jugeront bien plus raffinées que des manchons de poulets frits. Mais si le guide Michelin débarque en Australie, on verra bien quel sera l’avis de ses testeurs !

Publié le 05/07/2019
Recevoir la newsletter

Autour du même sujet

Vos commentaires

Soyez le premier à laisser un avis !