Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site"

McDonald's perd la propriété du Big Mac en Europe

S’il y a bien un sandwich que l’on associe au géant américain McDonald's, c’est le Big Mac ! Pourtant, une décision de justice vient de faire perdre la propriété intellectuelle de ce hamburger à la chaîne de fast-food américaine.
McDonald's perd la propriété du Big Mac en Europe Photo: Frédéric Bisson

Le Big Mac pourrait bien être le sandwich le plus connu de la Terre, et on sait tous qu’il est produit et vendu par la chaîne de restauration rapide McDonald's. Sauf que depuis le 15 janvier 2019, la marque déposée "Big Mac" ne lui appartient plus au sein de l’Union Européenne ! Doit-on se résoudre à voir disparaître ce fameux hamburger des cartes de l’enseigne américaine ? Pas vraiment !

C’est l’Office de l’Union européenne pour la propriété intellectuelle (l’EUIPO) qui a rendu sa décision, dans un litige qui oppose McDo à une autre chaîne de restauration spécialisée en burgers dénommée Supermac. Cette dernière compte une centaine d’établissements, répartis entre l’Irlande et l’Irlande du Nord, et accuse le colosse américain d’empêcher son expansion en Europe à cause d’un nom trop similaire.

McDonald's a en effet déposé, en 1996, la marque "Big Mac", pour deux usages précis : dans la catégorie "sandwich" - et il est bien vendu comme tel dans tous les établissements - et dans la catégorie "services fournis ou liés à l’exploitation et à la franchise de restaurants". C’est surtout ce second point qui pose un souci à la chaîne Supermac, qui estime que McDo dépose des marques dans le but d’empêcher toute concurrence, sans réellement les utiliser.

Il est vrai qu’aucun établissement ne porte le nom "Big Mac", et l’exclusivité du nom a donc été révoquée par l’EUIPO. Toutefois, même si la partie restaurants et services peut être remise en cause, le géant américain ne devrait pas avoir de souci pour continuer à vendre ses Big Mac. Même si le premier dépôt de la marque Big Mac de 1996 est annulé, un second dépôt a été fait en 2017, qu’il faudra à son tour démonter via des actions en justice. Une procédure qui sera longue et fastidieuse, mais comme le dit le PDG de Supermac : "Ce n’est pas parce que McDonald’s a les poches profondes et que nous sommes relativement petits que nous ne nous défendrons pas".

C’est un peu David contre Goliath dans le monde du burger, et on verra dans quelques années si le plus petit peut l’emporter, comme dans le récit légendaire !

Publié le 24/01/2019
Recevoir la newsletter

Autour du même sujet

Vos commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire !