Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site"

Le resto historique de McDonald's sera-t-il sauvé ?

Publié le 05/12/2017

Aussi étonnant que cela puisse paraître, le premier restaurant McDonald's du monde est en passe d'être détruit, à moins qu'un mécène ne s'avance et ne sauve ce monument de l'histoire du fast-food.

C'est en 1937 que les deux frères McDonald, Maurice et Richard, ouvrirent un drive-in pas loin de l'aéroport de Monrovia, à Los Angeles. Ils y proposèrent des milk-shakes, des sandwichs et les premiers hamburgers de la marque... qui n'existait pas encore. Voilà pourquoi d'un point de vue historique, ce n'est pas ce restaurant, appelé The Airdrome, qui est considéré comme le premier McDo à avoir ouvert.

Ce titre-là appartient au premier restaurant franchisé de Kay Kroc, l’homme d’affaires qui racheta l'affaire des deux frères en 1961 et en fit une entreprise internationale. Cet établissement ouvrit ses portes en 1955 à Des Plaines, près de Chicago dans l'Illinois, et il est connu sous la dénomination de McDonald's #1. Pour être plus juste néanmoins, il faut préciser que ce restaurant était en fait le 9ème à ouvrir sous la marque McDonald's.

C'est donc ce restaurant qui est aujourd'hui menacé de disparaître, ou plus exactement encore, sa réplique qui a été construite à l'identique après la démolition de l'original en 1984. Oui, je sais, c'est un peu compliqué.

Si les raisons de la première démolition restent inconnues, celles de la seconde, programmée pour la fin 2017, sont claires : trop d'incidents. Le bâtiment, qui abrite un musée dédié à l'enseigne depuis sa reconstruction, est en effet la victime d'inondations répétées et est fermé au public depuis 2008. C'en est à un point où McDonald's a jeté l'éponge et estime qu'il lui est impossible de l'entretenir plus longtemps.

Seule issue pour échapper à la boule de démolition, une délocalisation proposée par le Volo Auto Museum, un musée automobile du nord de l'État situé à une cinquantaine de kilomètres de là. Son directeur, Brian Grams, a ainsi demandé à McDonald's de lui faire don du restaurant-musée pour qu'il puisse s'en occuper. Il souhaite le déplacer entièrement près de son musée de voitures de collections pour en prendre soin et sauvegarder ce pan de l'histoire américaine. Reste maintenant à attendre la réponse de l'enseigne aux arches dorées !

Recevoir la newsletter

Autour du même sujet

Vos commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire !