Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site"

La neutralité du web expliquée par Burger King

La neutralité du web expliquée par Burger King

Un bouleversement vient d’avoir lieu dans le monde d’internet. Le 14 décembre 2017, la fin de la neutralité du web a été votée par la Commission Fédérale des Communications (FCC). Sous cette terminologie obscure se cache un principe essentiel du web dont beaucoup de gens n’ont pas conscience : toutes les données sont traitées de la même façon à travers le réseau.

Autrement dit, quel que soit l’émetteur et quel que soit le récepteur, aucun contenu n’est mieux traité qu’un autre sur le réseau informatique mondial. La neutralité du web est un principe défendu par à peu près tout le monde sauf les fournisseurs d’accès à internet et par Ajit Pai, nommé très opportunément par Donald Trump à la tête de la FCC. Mais ça, c’était avant. La fin de la neutralité du web se résumera ainsi : celui qui payera plus sera mieux servi et certains sites seront donc mieux traités que d’autres.

Burger King a décidé de faire de la pédagogie en la matière en diffusant "Whopper Neutrality", une vidéo issue de l’organisation d’un canular filmé. Dans un des restaurants de la chaîne, les clients se voient proposer trois prix pour le produit star de l’enseigne, le Whopper : service lent (5$), service rapide (13$), service hyper rapide (26$). Fini le premier arrivé, premier servi : désormais, c’est celui qui paie le plus qui est servi en premier. Les consommateurs, filmés en caméra cachée, montrent leur stupéfaction devant la stupidité de telles pratiques. À la fin de la vidéo, les clients piégés reconnaissent avoir pris conscience de ce qui attend internet si la décision de la FCC arrive à s’imposer.

La fin de la neutralité du web a été actée définitivement le 22 février 2018 par le Congrès des États-Unis. Cependant, le feuilleton n’est pas fini. La mise en place prendra du temps, des recours seront lancés et certains états font de la résistance en promulguant des lois imposant la neutralité dans leur territoire.

Publié le 23/02/2018
Recevoir la newsletter

Autour du même sujet

Vos commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire !