Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site"

La fermeture des Quick étoffe le réseau Burger King

Publié le 02/12/2016

À la suite du rachat de Quick (400 restaurants) par l’enseigne américaine Burger King (détenue en France principalement par le groupe Olivier Bertrand) en décembre 2015, les restaurants Quick ont commencé à être convertis en Burger King à partir de septembre 2016. Les conversions d’établissements Quick sont prévues pour continuer jusqu’à 2020.

Jérôme Tafani est aujourd’hui le grand patron pour les deux marques. Il a une mission ambitieuse d’atteindre 600 établissements Burger King d’ici 2020. Ce chiffre inclut les conversions de restaurants Quick et également les ouvertures de restaurants complètement nouveaux. Convertir un Quick en Burger King coûte environ 1,4 million d'euros, mais le groupe espère abaisser ce coût à 1,2 M€ grâce aux économies d’échelle. Côté chiffre d’affaires, les 600 restaurants prévus pour 2020 devraient représenter un revenu total de 2 milliards !

Pour atteindre cet objectif, Burger King met l’accent sur plusieurs points forts : la proximité, des approvisionnements locaux et une grande variété de produits à des prix abordables.

Aujourd’hui, il y a 84 Burger King en France, dont 10 sont issus des conversions de Quick. 30 autres conversions devraient être finalisées d’ici fin 2016. Le rythme devrait s’intensifier à partir de 2017, pour atteindre environ 80 restaurants par an. À cela viennent s’ajouter environ 30 à 40 emplacements nouveaux pour atteindre environ 600 restaurants en 2020. Il n’est pas prévu de changer les enseignes des restaurants Quick halal pour l’instant.

Burger King et Quick comptent aujourd’hui plus de 15.000 salariés et vont devoir embaucher fortement pour faire face au défi du rythme soutenu des ouvertures. Ce sont ainsi près de 11.000 postes qui devraient être créés par le groupe entre 2016 et 2017. Au total, cela devrait représenter 20.000 nouveaux emplois créés d’ici 2020.

Recevoir la newsletter

Autour du même sujet

Vos commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire !