Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site"

L'incroyable pari pour faire un pan-bagnat de toutes pièces

Publié le 12/04/2018

L

Se faire soi-même un pan-bagnat, une gageure ? Demandez à Benjamin Carle, il vous dira que oui.

Benjamin Carle est un journaliste-réalisateur engagé, spécialiste du documentaire de société, le genre qui fait vraiment réfléchir sur notre place dans le monde. Il s'est fait connaître en 2014 en sortant le documentaire "100% made in France", où il tente l'expérience pas si évidente que ça de vivre en ne consommant que des produits français.

Pour sa nouvelle aventure, l'intrépide aventurier sociétal s’est intéressé aux sandwichs et a décidé de se faire un pan-bagnat 100% maison. Facile dites-vous ? Pas tout à fait puisque l'expression signifie ici qu'il faut tout fabriquer soi-même. Interdiction donc de passer au supermarché du coin pour choisir les ingrédients dont on a besoin.

Et ça commence avec le fameux pain rond. Première question, avec quoi fait-on du pain ? De la farine de blé. Reste donc à faire pousser du blé dans de la bonne terre ! Le voici donc à sarcler et retourner la terre, à semer ses graines et à attendre que son blé donne de beaux épis. Maintenant, il faut transformer tout ça en farine, l'occasion pour Benjamin de s'improviser meunier !

Mais ce qui fait le pan-bagnat, ce sont ses ingrédients de choix. Ce sandwich niçois est composé d'une quinzaine d'ingrédients, allant des légumes aux œufs durs, en passant par du poisson. Il a donc fallu à notre reporter jusqu'au-boutiste aller pêcher son thon en haute mer, construire une jardinière en haut d'un immeuble pour faire pousser radis et tomates, et acheter quelques poules (la partie la plus facile, on suppose). Son sel ? Il l'a fabriqué en faisant s'évaporer de l'eau de mer. Son huile d'olive ? Il l'a pressé lui-même (au moins il n'aura pas planté un olivier et attendu qu'il pousse).

Au final, il lui aura fallu 10 mois pour faire son pan-bagnat ! Mais au-delà du défi du do it yourself, c'est plus une réflexion sur notre société de consommation que Benjamin Carle a voulu provoquer. Une critique qu'il a d'ailleurs émaillé de rencontres avec des philosophes et des sociologues, et qu'il a présenté dans son dernier docu intitulé tout simplement "Sandwich".

Benjamin Carle a probablement été inspiré par cet américain qui avait déjà tenté l'expérience de fabriquer tous les ingrédients de son sandwich. En tout cas, après autant d'efforts, on espère qu'il a pris le temps de déguster son pan-bagnat !

Voici la bande-annonce de son documentaire diffusé sur Canal + :

Recevoir la newsletter

Autour du même sujet

Vos commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire !