Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site"

L'Allemagne lutte contre les saucisses végétariennes

Publié le 20/04/2017

L

La tradition culinaire allemande s’appuie largement sur une variété de saucisses et autres viandes et charcuteries. Avec les nouveaux modes de consommation et les préoccupations concernant l’environnement et le bien-être animal, la filière végétarienne n’allait pas rester l’arme au pied au pays de la saucisse blanche.

Depuis quelques années, à travers le monde, ont fleuri des « bouchers végétariens » ayant réussi à imiter avec plus ou moins de bonheur les saveurs et les textures de la viande en utilisant uniquement des ingrédients non carnés.

En Allemagne, ces sociétés ont dépassé des bornes considérées comme inacceptables par les associations professionnelles de bouchers. Imiter des saucisses au curry et des escalopes panées, passe encore. Mais les commercialiser sous le nom de « Currywurst » et de « Schnitzel », c’est une usurpation d’identité charcutière, une tromperie sur la marchandise, voire une déclaration de guerre. A tel point que le ministre de l’agriculture Christian Schmidt a dû prendre le problème à bras le corps. Il a indiqué au journal Bild qu’il s’engagerait à ce que les étiquetages soient clairs afin que les consommateurs ne prennent pas cette « pseudo-viande » pour de la viande.

Au-delà du simple aspect culturel, la saucisse berlinoise au curry est une institution, tant auprès des locaux que des touristes. A tel point qu’un musée lui est dédié à Berlin. Idem pour l’escalope panée, la Wiener Schnitzel, autrichienne d’origine mais très populaire en Allemagne également.

Le ministre Schmidt a cependant assuré les végétariens (qui représentent environ 1% de la population) n’avoir rien contre ces nouvelles spécialités de viande sans viande. Il demande simplement que les consommateurs ne soient pas induits en erreur par une dénomination qu’il estime trompeuse. En Allemagne, on ne plaisante pas avec les saucisses !

Recevoir la newsletter

Autour du même sujet

Vos commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire !