Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site"

En Suisse, on déguste des burgers aux insectes !

En Suisse, on déguste des burgers aux insectes !

Depuis le 1er mai 2017, la commercialisation d'insectes en vue de leur consommation est autorisée et légiférée en Suisse. Il n'aura pas fallu longtemps pour que quelqu’un en fasse des hamburgers.

Ce quelqu’un, c’est Essento, une start-up helvétique qui s'est spécialisée dans la confection d'aliments à base d'insectes. Elle commercialise ainsi des brochettes de sauterelles, des boulettes de vers de farine et des hamburgers faits avec ces mêmes insectes. Baptisés Essento Insect Burger, ils ne contiennent pas de bœuf mais un substitut à la viande hachée composé de larves de Tenebrio molitor (des vers de farine donc), de légumes variés (carottes, poireaux, etc.), de riz, d'œufs et d'épices diverses.

Une fois cuit, l'Essento Insect Burger ressemble à s'y méprendre à un vrai steak haché et, à en croire les différents retours des consommateurs assez braves pour s'y essayer, il semble être étonnamment délicieux. Une initiative équivalente avait déjà été remarquée aux Pays-Bas.

Mais au-delà du buzz et de l'expérience insolite que suggère la consommation d'insectes se trouve en fait un problème réel : celui du futur de l'alimentation humaine. La FAO estime que la population mondiale atteindra les 9 milliards en 2050, une population qu'il faudra nourrir et, ce faisant, nécessitera une augmentation de la production alimentaire. Or, élevage et culture intensifs exercent déjà une pression élevée sur l'environnement entre pollution des sols, émission de gaz à effet de serre (GES), ou encore emploi massif d'antibiotiques et de pesticides.

Les insectes, en revanche, impactent moins l'environnement en se reproduisant plus vite que le bétail, en dégageant moins de GES et en consommant moins de nourriture pour une même quantité de protéine produite. Parce que oui, les insectes fournissent une protéine de haute qualité, sans compter les acides aminés et les vitamines nécessaires au corps humain. Ces qualités, Essento n'hésite pas à les mettre en avant pour promouvoir ses boulettes et burgers aux insectes.

La start-up ambitionne d'amener les insectes dans l'assiette de tous les Suisses et pour se faire, s'est alliée à Coop, la deuxième chaîne de grande distribution du pays. La gamme de produits Essento est ainsi disponible sur leurs rayons depuis le mois d'août.

Publié le 27/11/2017
Recevoir la newsletter

Autour du même sujet

A lire ailleurs

Vos commentaires

Soyez le premier à laisser un avis !