Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site"

Cette année, vos frites seront plus petites (et plus chères)

En 2019, les amateurs de frites vont avoir une bien mauvaise surprise dans leurs cornets : en raison d'une récolte médiocre, les allumettes de pommes de terre seront plus courtes !
Cette année, vos frites seront plus petites (et plus chères)

Mais qu'est-il arrivé à nos patates ? Tout simplement un été précédent particulièrement chaud, avec un manque cruel d'eau qui a rétréci les pommes de terre. Non seulement les patates sont moins grosses, mais certaines variétés présentent une chair plus sèche. Difficile dans ce cas de tailler de longues et belles frites dans ces légumes rabougris.

Une fatalité confirmée par un responsable marketing de chez McCain, l'un des plus grands fabricants de frites industrielles : "Avec des pommes de terre de plus petit calibre, les frites seront légèrement plus courtes". Un rétrécissement qui impactera forcément les cornets vendus par les enseignes de fast-food, à commencer par McDonald's et Burger King.

Mais le prix risque aussi d'évoluer, dans un mauvais sens pour le consommateur. Car si les transformateurs de patates ont des contrats incluant des prix fixes avec leurs fournisseurs, la baisse des quantités récoltées va les pousser à en acheter également sur le "marché libre". Et c'est là que ça se gâte : sur ce marché non réglementé, la tonne de pommes de terre serait passée de 50 € à plus de 250 €.

Une différence que les vendeurs de frites devront récupérer, d'une manière ou une autre. L'astuce la plus évidente, pour ne pas faire flamber les prix publics, est de jouer sur le grammage. Ainsi, il se murmure dans le milieu que le cornet de frites de chez McDo pourrait passer de 150 à 120 grammes, pour un même tarif.

La frite n'est pas la seule impactée par ce problème : les chips aussi devraient connaître des différences de taille. Et concernant la hausse des prix, de nombreux plats à base de pommes de terre risquent d'en être victimes, à commencer par les purées et autres gratins dauphinois.

>> A LIRE AUSSI : Faites des frites maison comme un vrai pro !

Publié le 03/02/2019
Recevoir la newsletter

Autour du même sujet

A lire ailleurs

Vos commentaires

Soyez le premier à laisser un avis !