Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site"

Burger King annonce la fin de ses jouets en plastique

Les petits jouets dans les King Junior seront bientôt une chose du passé au Royaume-Uni : Burger King y a en effet décidé de ne plus offrir de jouets en plastique avec ses menus enfants.
Burger King annonce la fin de ses jouets en plastique

Des petits Pokémon, des figurines LadyBug ou encore des petits Power Rangers. Comme chez ses principaux concurrents, les menus spécialement taillés pour l’appétit des enfants de chez Burger King sont fournis le plus souvent avec un petit jouet pour entrer dans leur bonne grâce. La technique est rodée et diablement efficace, sauf que dans la majorité des cas, les jouets en question sont en plastique. Voilà qui fait désordre à une heure où la prise de conscience contre la pollution se fait de plus en plus globale.

Pour œuvrer dans le bon sens donc, la branche britannique de la franchise a décidé de ne plus donner de jouets en plastique dans ses menus enfants. En complément, la chaîne Burger King, qui dit vouloir poser un "geste significatif" contre le gaspillage plastique, enjoint ses clients à rapporter leurs anciens jouets. Des bennes sont mises à disposition à cet effet dans tous ses restaurants britanniques et l’enseigne espère récupérer ainsi jusqu’à 320 tonnes de plastique par an.

Le plastique récupéré sera recyclé par un partenaire du fast-food qui compte les transformer en plateaux-repas et en terrains de jeu. En effet, selon ce partenaire, la fabrication de ces produits émettrait drastiquement moins de carbone que le reste, en consommant tout autant moins d’énergie.

Si l’annonce a été accueillie plus que favorablement par le public, on ne peut que sourire en imaginant les véritables raisons de cette décision. En effet, à l’instar des vigoureuses critiques qui pleuvent sur la réelle valeur diététique de leurs produits, la pression environnementale sur les fast-foods est très grande.

En France par exemple, les chaînes de restauration rapide ont été un temps mises au coin pour leur gestion plus que déplorable de leurs déchets. Au Royaume-Uni justement, juste quelques mois avant cette annonce de Burger King, deux petites filles avaient lancé une pétition à succès pour que les fast-foods arrêtent d’offrir des jouets en plastique dans leurs menus pour enfants. La pétition, à ce jour, a recueilli plus de 560.000 signatures.

Publié le 13/11/2019
Recevoir la newsletter

Autour du même sujet

A lire ailleurs

Vos commentaires

Soyez le premier à laisser un avis !