Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site"

Au Canada, McDo améliore la recette de ses burgers

L’enseigne McDonald’s a entendu les critiques de ses clients canadiens et a inauguré de nouveaux modes de fabrication afin de rendre ses sandwiches plus chauds et plus goûteux.
Au Canada, McDo améliore la recette de ses burgersPhoto: teddy-rised

McDonald’s continue sa lutte contre l’image qui est la sienne depuis des années. Et notamment celle de la nourriture qui y est servie : mauvaise au goût et mauvaise pour la santé.

Au Canada, l’enseigne a décidé d’améliorer toute une gamme de hamburgers : le Hamburger au fromage (cheeseburger), le Quart de livre (traduction littérale de quarter pounder, ou Royal Cheese) et le sandwich phare, le Big Mac. Ce dernier sera désormais garni de davantage de sauce (10 millilitres si l’on en croit le Financial Post) afin d’en améliorer le goût.

McDonald’s Canada annonce ainsi avoir changé plusieurs modes de fabrication afin d’obtenir une nourriture plus savoureuse et qui refroidisse moins vite : les légumes sont désormais plus croquants, les steaks hachés moins pressés pour conserver davantage de jus, et les boulettes de bœuf cuites en moins grandes quantités pour préserver la chaleur. Le pain, quant à lui, est fabriqué avec un soupçon de beurre, davantage d’eau ainsi qu’un léger glaçage pour mieux retenir la chaleur. L’épaisseur du petit pain supérieur est réduite de 3 mm, et celle du petit pain inférieur augmentée d’autant, afin de mieux retenir et répartir la chaleur du hamburger. Tous ces changements, anodins en apparence, sont tout de même le fruit de plusieurs années de développement des filiales canadienne et australienne de McDo !

Cette priorité choisie par la direction de l’innovation de la firme semble plutôt surprenante et à contre-courant des aspirations du moment. Devant la montée, dans les pays occidentaux, de la prise de conscience des conséquences environnementales de la consommation de viande, sans parler des révélations concernant les abattoirs, la concurrence tente de prendre le train du végétarisme, comme Burger King et son vrai-faux hamburger végétal. L’enseigne de restauration rapide, même si elle garde un œil attentif aux évolution du marché, fait le choix de rester sur son cœur de compétence : le bœuf.

Le changement s’est accompagné d’une opération promotionnelle d’une semaine : en août 2019, le Big Mac était proposé au prix de 3 dollars canadiens (soit 4,4 euros) contre 5 dollars habituellement. McDo profite de cette opération pour faire valoir par la même occasion sa politique de transparence, d’amélioration continue de ses produits ainsi que son approvisionnement en viande de production nationale canadienne.

Publié le 09/09/2019
Recevoir la newsletter

Autour du même sujet

A lire ailleurs

Vos commentaires

Soyez le premier à laisser un avis !