Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site"

Ouvrir un fast-food en franchise

Actuellement, la création d’un restaurant en franchise connaît une grande et une belle évolution sur le marché de la restauration. C’est un domaine qui multiplie les avantages pour les créateurs d’entreprises désirant ouvrir leur fast-food.
Ouvrir un fast-food en franchise

Opter pour la franchise peut être une bonne solution pour démarrer une activité d’entrepreneuriat dans la restauration rapide. C’est un mode de commerce organisé où vous ne serez jamais seul. Encadré, formé et conseillé, il vous faudra cependant aussi vous conformer à des règles et à des exigences précises.

Comprendre la franchise

Par définition, la franchise est une entente commerciale et juridique entre une grande entreprise commerciale, appelée « franchiseur », et une autre entreprise dite « franchisée ».

D’un côté, le franchiseur autorise l’entreprise franchisée à utiliser son nom, sa marque et ses produits commerciaux. Il lui fait également bénéficier de son savoir-faire et de son modèle économique. De l’autre côté, l’entreprise franchisée versera un intéressement sur ses ventes au franchiseur.

Un exemple concret avec la franchise proposée par McDonald's. L'enseigne sollicite un apport personnel initial représentant 25% au minimum du coût de la franchise (soit 200.000 à 400.000 euros). La marque demande ensuite le règlement de frais récurrents durant toute la durée de la franchise. Ce sont des frais basés sur le chiffre d’affaires brut (environ 4% / mois) et un loyer. En échange, vous pourrez utiliser la marque McDo, vous vendrez leurs produits et serez formé à leurs techniques et stratégies commerciales. Chez ce géant du burger, le contrat de franchise dure 20 ans et est renouvelable.

Quels avantages ?

Sur le plan juridique, le franchisé est entièrement indépendant. Cela signifie qu’il est le propriétaire de sa société (fonds de commerce et clientèle) même si celle-ci a été créée avec l’aide de son franchiseur. Par ailleurs, appartenant à un réseau de franchise, il bénéficie de toute la logistique de son franchiseur : approvisionnement, outils de travail et équipement, mais aussi études de marché, préparation des dossiers financiers, supports publicitaires etc.

Hormis une gestion commerciale bien rodée, le franchisé hérite également de la réputation et de l’image souvent mondialement reconnue de l’enseigne. Un grand plus qui facilite beaucoup les affaires. Enfin, le franchisé bénéficie d’un support permanent du réseau (technique, juridique et commercial) sous la forme de formations et de conseils pratiques pour gérer convenablement son entreprise.

Les exigences d'un fast-food en franchise

Si le système de franchise offre de nombreux avantages, il a aussi des contraintes qui vont au-delà des redevances financières. En effet, le franchisé est tenu à plusieurs autres obligations :

> Il doit respecter et suivre à la lettre les méthodes commerciales de l’entreprise franchiseur ;
> Le franchisé est tenu d’adhérer à la culture d’entreprise du franchiseur ainsi qu’à ses règles ;
> Souvent, le franchisé ne peut pas s’approvisionner ailleurs qu’auprès de son franchiseur ou de fournisseurs référencés.

Cela n’empêche pas le concept de cartonner en France, premier pays européen dans le domaine. De nombreuses marques proposent en effet de créer un fast-food en franchise : Quick, Subway, Class'Croute, Speed Burger, Big Fernand, Mythic Burger... En 7 ans, le nombre de points de vente sous franchise a été multiplié par 5,5, passant de 11.623 unités en 2006 à 65.000 en 2013.

Mis à jour le 17/09/2018
Recevoir la newsletter

Ça peut aussi vous intéresser...

Vos commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire !