Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site"

On a goûté les burgers de Charal

Disponibles au rayon frais de vos grandes surfaces, les hamburgers de la marque Charal sont déclinés en plusieurs recettes. Nous avons voulu mordre dedans, histoire de voir si le jeu en valait la chandelle.
On a goûté les burgers de Charal© club-sandwich.net

"Hmmm Charal", disait la pub, non sans une certaine gourmandise. Mais qu’en est-il vraiment lorsqu’on se trouve face aux produits de l’enseigne ? Nous avons eu envie de tester deux recettes parmi les "original burgers" de la marque : le Cheese burger et le Bacon burger. Deux sandwichs chauds à base de viande de bœuf (française) agrémentée d’une sauce maison, le tout entre deux pains spéciaux. L’emballage nous invite à "goûter la différence", autant dire qu’ils ont l’air confiants dans leurs produits.

Qu’y a-t-il à l’intérieur ?

Je ne vous parle pas du contenu de la petite boîte en carton, on se doute bien qu’il y a un burger pré-cuit qui n’attend que son passage au micro-ondes (pour info, la taille est mini : 10 cm de diamètre sur 5 cm de haut). C’est plutôt la liste des ingrédients qui nous intéresse ici. Et mieux vaut prendre son temps, car elle est très longue. Retenez votre souffle : colorants, émulsifiants, antioxydants, épaississants, affermissants, acidifiants (on a l’impression que tout le dictionnaire y est passé), mais aussi protéines de lait, arômes et conservateur. Pfiou, on est déjà rassasié. Une liste bien étoffée pour un si petit sandwich.

On ne se laisse pas abattre et on décide de poursuivre l’aventure en enfournant la boîte 60 secondes chrono. Notez qu’il faut absolument laisser le burger dans son emballage fermé, la technique est brevetée et permet (en théorie) de garder le pain moelleux.

Et en bouche, ça donne quoi ?

Après encore 1 minute de repos dans sa boîte, il est temps de mordre dans le burger. C’est vrai, les buns sont moelleux sans être trop élastiques. Le fromage a fondu mais la viande est vraiment sur-cuite. La petite sauce (laissant apparaître des micro-bouts de cornichons) est présente sans en faire trop. Dans la version Bacon, une petite tranche de cette charcuterie se fait sentir sous la viande. On ne peut pas dire que ce soit mauvais, mais c’est difficile de trouver ça bon. On mange un peu pour se nourrir. Et si la "dégustation" du premier burger est neutre, la deuxième fournée devient carrément lassante. Car les deux recettes manquent cruellement de fraîcheur. Si vous en avez l’occasion, glissez (après réchauffage) une feuille de salade et une rondelle de tomate.

En résumé

Ces deux hamburgers Charal coûtent respectivement 2,99 € et 2,80 € (tarifs pratiqués chez Monoprix, et donc probablement plus bas ailleurs). Autant dire que pour le même prix, mieux vaut acheter des steaks hachés et du pain pour se confectionner un hamburger fait-maison. Ce sera forcément meilleur. Reste à savoir dans quel cas le recours à ces sandwichs peut être intéressant. Personnellement, j’ai cherché, je n’ai pas trouvé.

Publié le 19/03/2020
Recevoir la newsletter

Ça peut aussi vous intéresser...

A lire ailleurs

Vos commentaires

Soyez le premier à laisser un avis !