Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site"

Le poulet fait l'unanimité

Le poulet fait lPhoto : jules

La viande de poulet, pas chère et facile à cuisiner, est un mets au goût délicat qui se déguste de mille façons différentes. Qu’on le prépare amoureusement dans sa cuisine ou qu’on le savoure sur le pouce au sortir d’un fast-food, un bon poulet ne déçoit jamais.

Universellement connu, le poulet se prête à toutes sortes de préparation et de cuisson. Étonnamment, c’est également une viande très nourrissante et excellente pour la santé. Dans tous les cas, il peut être consommé en toutes occasions, rôti, en salade et même en dessert.

Des qualités insoupçonnées

Le poulet est un aliment très riche en protéines et pauvre en lipide pour peu qu’on le consomme sans sa peau (1 à 2 % de matières grasses pour le blanc, jusqu’à 5% pour la viande brune). Avoir du poulet au menu permet donc de combler ses besoins journaliers en protéines sans pour autant se gaver de matières grasses. Il a également une faible teneur en cholestérol (85 à 93 mg pour 100 g).

Cette viande riche apporte également bon nombre d’éléments nutritifs essentiels à notre organisme comme du phosphore, du sélénium, mais aussi de la vitamine B (B6 et B3 surtout) et un peu de magnésium, de cuivre et de potassium. La viande brune du poulet est aussi une source non négligeable de fer et de zinc.

Le magnésium, le zinc et la vitamine B6 participent au bon fonctionnement du système immunitaire et du système nerveux, tandis que le potassium est essentiel aux muscles et facilite la digestion. Pas étonnant donc qu’une soupe de poulet fasse autant de bien !

Le poulet sous toutes ses formes

Pour changer du rôti, on peut passer le poulet entier à la cocotte. On l’y enferme avec de l’huile et des gousses d’ail non épluchées. On laisse la soupape tourner pendant 15 minutes pour la cuisson. A déguster avec du pain à l‘ail.

En salade, les morceaux de poulet s’accompagnent d’ingrédients de votre choix : tomates, pommes de terre, oignons, poivrons, charcuteries, tout est possible. Il suffit juste de relever l’ensemble d’une vinaigrette huile d’olive/vinaigre de vin blanc /ail et le tour est joué.

Classique, vous pouvez également frire les morceaux 15 minutes après les avoir successivement passés dans de l’œuf battu en omelette, dans de la farine et de la chapelure.

Cette volaille régale de nombreuses cultures : à la sauce aigre-douce pour les chinois, au chocolat pour les mexicains, frits pour les américains... Le poulet s’adapte très bien à tout type de sauces, particulièrement celles sucrées-salées à la manière du poulet des îles : on laisse mariner les morceaux plusieurs heures dans de l’ananas, de la chair de mangue, du jus d’orange et citron, de l’ail concassé et de la coriandre. Parfum des îles oblige, on y rajoute également du rhum. On passe ensuite le tout au four avant de se régaler.

Le tavuk göğsü

Derrière ce nom imprononçable se cache un dessert sucré au poulet ! Le tavuk göğsü est un plat populaire turc, fait à base de lait, de farine de riz, de cannelle, de sucre et de poitrine de poulet effilochée que l’on cuit ensemble. Le résultat final dépend du temps de cuisson : on se retrouve soit avec une crème blanche onctueuse comme une crème anglaise ou carrément un pudding bien costaud.

Le tavuk göğsü surprend tant par son goût sucré mais que par sa texture fibreuse en bouche qu’il doit au poulet. Une vraie curiosité.

Publié le 22/08/2014
Recevoir la newsletter

Nos recettes de sandwich avec du poulet

Vos commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire !