Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site"

Le cornichon réveille votre appétit

Le cornichon réveille votre appétitPhoto : Jakob Fahlbusch

Saviez-vous que le cornichon n’est ni plus ni moins qu’un concombre très jeune ? Excellent en apéritif ou pour accompagner charcuteries et viandes froides, il est aussi parfait pour relever les salades. Selon la variété, il peut être petit, gros, doux ou piquant.

Cornichon et concombre

Le cornichon est intimement lié au concombre. Ce dernier est une cucurbitacée originaire de l’Himalaya mais qui aurait été cultivée pour la première fois en Inde. Le cornichon est tout simplement un concombre qui a été récolté avant maturité puis mis à macérer dans du vinaigre. Il est cueilli dès qu'il atteint les 3 à 12 cm de long. Au fil du temps et à force de sélection, on a fini par créer plusieurs variétés, à la taille limitée, comme le gherkin par exemple.

Le cornichon est apprécié en France depuis le 16ème siècle. Déjà utilisé comme un condiment à l’époque, c'est l’amour qu’avait Louis XIV pour le concombre qui l’aida à asseoir encore plus son succès dans l’Hexagone. Il fait d’ailleurs la notoriété de certaines régions comme la Bourgogne ou les Midi-Pyrénées.

Le cornichon, un produit de régime

Le cornichon est composé à 96 % d’eau. Ce qui en fait un aliment très très peu calorique. En effet, 100 g de cornichon représentent environ 11 Kcalories, offrant 2,1 g de glucides, 0,7 g de protéines et 0,1 g de lipides. Pour ceux qui sont au régime, le cornichon est donc le bon condiment pour se concocter un petit en-cas relevé et faible en calories. Attention cependant, le cornichon préparé au vinaigre est un apéritif redoutable : son acidité stimule grandement l’appétit !

Côté nutrition, le cornichon se révèle être assez moyen voire pauvre en éléments nutritifs. Toujours pour 100 grammes, on y trouve 150 mg de potassium, 19 mg de calcium et 40 mg d’acide oxalique. Il contient très peu de fer (0,3 mg / 100 grammes) et un peu de vitamine C et B3. La vitamine B9 et le carotène ne s’y détectent qu'à l’état de trace. Prudence sur le sel : si le cornichon a été dégorgé au sel (c'est généralement le cas des cornichons marinés), il aura une forte teneur en sodium (environ 700 mg pour 100 g). Les personnes suivant un régime sans sel doivent donc limiter la consommation.

Comment se déguste un cornichon ?

Le cornichon se distingue par sa texture croquante et tendre, accompagné d’un goût acide et salé. Il est surtout apprécié en apéritif pour ses qualités appétitives et digestives. C’est aussi et surtout un condiment, parfait pour les personnes au régime en relevant impeccablement les salades et autres gaspachos diététiques.

Autrement, le cornichon se cale très bien dans vos compositions de viandes froides, de fruits de mers, les plats de charcuterie (jambon, salami, saucissons, pâtés), de poissons et même les raclettes. Son goût acidulé en fait aussi un ingrédient pour plusieurs sauces comme la gribiche (jaunes d’œufs cuits montés à l’huile d’olive avec moutarde, ail, persil, ciboulette, oignons et cornichon râpé ou découpé en rondelle). Le cornichon est délicieux avec des asperges blanches, des artichauts ou tout simplement incorporé dans vos hamburgers et kebabs.

Publié le 23/07/2013
Recevoir la newsletter

Nos recettes de sandwich avec des cornichons

Vos commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire !