Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site"

La méthode scientifique pour tenir un burger

La méthode scientifique pour tenir un burgerPhoto : 123RF

Allez, ne dites pas que ça ne vous est jamais arrivé : vous empoignez votre généreux burger, vous croquez dedans et c'est le drame. La salade tombe dans l'assiette, la tomate s'échappe sur le côté et la sauce finit sur votre plus beau T-shirt. Rassurez-vous : des chercheurs ont enquêté et cette mésaventure ne devrait plus vous arriver.

L'enquête

Tout a commencé dans une émission de télé japonaise : des scientifiques ont été appelés à la rescousse pour trouver une parade à l'auto-destruction du hamburger lors de sa dégustation. Trois experts en ingénierie, dentisterie et mécanique des fluides se sont donc penchés sur le problème pendant 4 mois. Après avoir modélisé des burgers en 3D et étudié de très près leurs composants, ces chercheurs sont arrivés à dresser une méthode imparable pour manger correctement son hamburger.

La solution

Et voilà une nouvelle qui va (peut-être) révolutionner notre façon de croquer dans notre sandwich américain favori. Car la bonne vieille méthode, qui consiste à glisser les pouces sous le burger et les autres doigts par-dessus, est pointée à l'index. Nos scientifiques japonais préconisent une autre façon de tenir la bête : les pouces et les auriculaires (petits doigts) des deux mains en dessous, les six autres doigts au-dessus.

De cette façon, les ingrédients qui garnissent le hamburger sont maintenus fermement entre les deux tranches de pain. En effet, les doigts ainsi positionnés exercent des points de pression uniformes sur le sandwich. Attention toutefois à ne pas appuyer trop fort, sous peine de provoquer un trou dans le pain.

Précautions

Cette méthode est surtout pleine de bon sens et ne méritait peut-être pas 4 mois d'investigations dans un laboratoire. Curieux comme vous êtes, vous allez certainement tenter l'expérience : dans ce cas, échauffez bien vos articulations car les auriculaires, rarement sollicités de cette manière, pourraient bien vous faire souffrir, surtout si le hamburger est de bonne taille. Mais votre T-shirt vous dira merci.

Publié le 03/02/2014
Recevoir la newsletter

Autour du même sujet...

Vos commentaires

  • C'est beau la science. (par Bananolu, le 20/11/2015)

    Cette méthode est en effet excellente. Je l'utilise régulièrement avec succès. Dans de rares cas (burger extrêmement mou ou pain trop imbibé par exemple) le sandwich se défait quand même. Il convient alors en dernier recours de manger le sandwich à l'envers. En effet, le bun du dessus est plus épais et donc plus à même de soutenir l'ensemble. A utiliser en dernier recours car il inverse l'ordre des ingrédients (élément souvent très réfléchit dans le cas d'un bon burger).


Vous aussi, donnez votre avis !