Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site"

L'histoire du diner américain

LPhoto : just1snap

Inscrit dans l'inconscient collectif grâce aux films et séries made in USA, le "diner" (prononcez daïneur) est un restaurant typiquement américain. Symbole d'une époque joyeuse et insouciante, mais hélas révolue, il n'a pourtant pas disparu de la patrie de l'oncle Sam et égrène même ses descendants en Europe.

Une histoire ancrée dans celle de l'Amérique

Le concept du diner vient de l'imagination d'un jeune vendeur de sandwichs. En 1858, le jeune Walter Scott, âgé de 17 ans, est typographe au journal "La Providence", dans la ville du même nom, située dans le plus petit état d'Amérique : Rhode Island. Pour arrondir ses fins de mois, le jeune homme vend des cafés et des sandwichs aux salariés qui travaillent de nuit.

En 1872, Scott décide d'ouvrir son propre petit restaurant. Il l'installe dans une roulotte, tirée par un cheval. Le principe d'une cantine mobile, ouverte la nuit, inspire d'autres entrepreneurs qui créent leurs propres wagons-restaurants : le "diner" est né.

La déco typique du diner

A la fin du 19ème siècle, de nombreux wagons voient le jour en Amérique, servant rapidement et à toute heure des repas bon marché. A tel point que certaines villes décident de limiter leurs horaires d'ouverture. Pour contourner ces restrictions, les restaurateurs commencent à se sédentariser. Les wagons mobiles cèdent la place à des bâtiments en pré-fabriqué. Installés de façon permanente, les diners peuvent s'aménager : banquettes confortables, comptoir accueillant, petites tables, toilettes...

diner vintage

Dans les années 1920, l'Art-déco inspire les propriétaires des diners, mais toujours dans le style des wagons-restaurants. A la fin des années 40, au lendemain de la Seconde guerre mondiale, l'inox habille les façades, le Formica permet de fabriquer des tables, le vinyle recouvre les banquettes pour un nettoyage facile. De larges fenêtres et des néons colorés qui clignotent de partout attirent l’œil des automobilistes.

Diner vs Fast-food

Au cours des années 60, de nouveaux fast-foods font leur apparition et donnent un petit coup de vieux au diner traditionnel. Les propriétaires de wagons abandonnent les couleurs flashy et l'acier inoxydable. Les diners s'habillent de bois, de pierre et de tissu. Il faudra attendre les années 1970 pour que la nostalgie s'empare de certains et que le vrai diner à l'américaine fasse son retour.

vieux diner americain

Popularisé par des films comme "American Graffiti" et des séries télé comme "Happy Days", le diner continue de fasciner des générations. Alors qu'il est encore très présent dans les rues américaines, il se répand tranquillement en Europe, adoptant la même déco et proposant une cuisine estampillée US, à base de burgers, sandwichs, milk-shakes et brownies.

decoration diner

Avec son sol à damiers, ses banquettes rose bonbon ou bleu turquoise, ses néons vintage et son juke-box rutilant, le diner authentique vend plus qu'une pause-déjeuner, il offre une ambiance unique et chaleureuse, une atmosphère délicieusement rétro pour mordre dans un hamburger dans la plus pure tradition. Le rêve américain à portée de main.

Photos : jon collier / wackystuff / Ariana Escobar

Publié le 31/03/2016
Recevoir la newsletter

Ça peut aussi vous intéresser...

Vos commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire !