Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site"

Hamburgers et carte gold

Hamburgers et carte goldPhoto : Starr Restaurants

Alors que fast-food rime souvent avec ticket-restaurant, certains hamburgers sont vendus comme des produits hauts de gamme, au prix parfois prohibitif. Dans le monde entier, on trouve ainsi des burgers de luxe, préparés avec des produits onéreux et servis avec une touche d’élégance.

C’est probablement aux États-unis que l’on déniche le plus de sandwichs vendus à prix d’or. A New-York, plusieurs restaurants en ont même fait leur spécialité. Le "DB Bistro Moderne", piloté par le chef Daniel Boulud, propose un hamburger Double truffe à 150 dollars.
Le "Wall Street Burger Shoppe" renchérit avec une recette très élaborée et vendue 175 dollars. Pour ce prix, le Richard Nouveau burger offre aux palais délicats les saveurs du bœuf de Kobé, du foie gras et de la mayonnaise aux truffes.
Toujours dans la même ville, le "Olde Homestead Steakhouse" propose un Wagyu Burger à 81 dollars, fabriqué avec une viande grande qualité et des ingrédients parfumés savamment mariés par le chef Oscar Martinez.
Au restaurant japonais "Megu", on peut déguster un hamburger au bœuf de Kobé pour 30 dollars, avec une salade, une soupe et un dessert.
C’est le prix pratiqué également par le célèbre "Club 21" pour son hamburger du même nom, servi dans un cadre historique avec haricots verts, tomates grillées, oignons et pomme de terre.

Le bœuf japonais est décidément un ingrédient de choix pour les sandwichs de luxe. On le retrouve à la carte du "Continental", à Atlantic City, sous forme de 6 mini-hamburgers garnis de fromage suisse, de sauce russe et d’oignons caramélisés, le tout pour 28 dollars.

La Floride n’est pas en reste avec le Grand Burger du "McGuire's Irish Pub", à Pensacola. Une recette raffinée à base de filet mignon et de caviar, servie avec du champagne et facturée 100 dollars.

En Californie, les burgers de qualité sont finalement assez accessibles. Au "Circa 55" de Beverly Hills, le burger de Kobé vendu 22 dollars passe pour l’un des plus fameux hamburgers de l’Amérique. Il est garni de fromage de chèvre, d’oignons grillés et de champignons Portobello. Dans le même quartier, le "Spago" propose un burger au même prix mais servi avec de l’aïoli et un cheddar du Vermont.

Mais c’est sans aucun doute dans la ville du jeu que sont vendus les hamburgers les plus onéreux de toute l’Amérique. A Las Vegas, le restaurant "Fleur de Lys" s’adresse sûrement aux gagnants de la roulette avec son Fleurburger vendu… 5000 dollars ! Pour ce prix, le chef utilise du bœuf de Kobé, bien sûr, mais aussi du foie gras, des truffes noires du Périgord et un petit pain brioché. Le sandwich est servi avec un Château-Petrus. La légende raconte qu’un deuxième hamburger serait inclus dans le prix et que le restaurant enverrait par email un certificat d’authenticité.
Pour les amateurs de sensations fortes, le casino "Palms" présente pour son menu Carl’s Jr une addition de 6000 dollars. Mais c’est en réalité le prix du vin, une bouteille de Bordeaux, le hamburger, lui, ne coûtant que 6 dollars.
Enfin, pour ceux qui n’aurait pas trop perdu aux machines à sous, le "Burger" Bar a ajouté à sa carte un original hamburger au homard à 24 dollars et un Rossini Burger, inspiré du Fleurburger mais vendu la modique somme de… 60 dollars.

Publié le 18/11/2008
Recevoir la newsletter

Ça peut aussi vous intéresser...

Vos commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire !